St gobain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3460 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Historique
1. Les origines
a) La Manufacture royale des glaces de miroirs En 1665, Colbert ordonne la création de la Compagnie des glaces, pour concurrencer les verreries de Venise. Des verriers Vénitiens sont arrivent alors à Paris pour travailler pour cette compagnie. A cette création est associé est associé divers privilège, dont le monopole de fabrication et de vente deglaces en France. Deux ans plus tar suite à des tard, empoisonnements, les ouvrier Vénitiens sont renvoyés. En cette même année 1667, la manufacture s'associe avec une compagnie de Tourlaville, près de Cherbourg. C'est en quelques sortes la première filiale de l'entreprise. La production sera alors délocalisée de Paris vers Tourlaville, lors en raison de la présence sur place de matière première, debois de chauffe nécessaire à la production, et de possibilité de transport fluvial. En 1970 la compagnie commence a faire des bénéfices. Grâce aux progrè faits dans progrès la fabrication, en qualité et en quantité, les importations de glaces Vénitiennes devient prohibée en 1972.

Colbert

A la mort de Colbert, Louvois accorde le droit à une deuxième compagnie de produire des glaces.Cependant le privilège n'est pas vraiment annulé pour autant, car le deuxième compagnie elle ne peut vraiment que fabriquer des glaces de grande taille. De ce fait deux sociétés produisant des glaces en France existent, à la seule différence entre elles que les glaces produites ne font pas la même tai taille. Pour fabriquer d'aussi grandes glaces, un nouveau procédé est créé : le coulage sur table demétal. Ce procédé restera quasiment le seul utilisé jusqu'en 1920. L'usine de Saint Gobain es créée en 1693 pour est mettre en œuvre ce nouveau procédé. Les deux compagnies fusionnent en 1695 sous l'égide du pouvoir royal. Suite à la faillite de l'entreprise, celle ci est racheté par des banquiers Genevois. Le décollage du marché, ainsi que la maitrise du procédé de fabrication aboutissent sur unehausse considérable des ventes, et dons de la considérable production. Ainsi de 1725 à 1788, les ventes vont être multipliées par quatre, pour un prix de vente constant. La compagnie est alors en situation de quasi monopole au niveau Européen. La révolution Française est un coup dur pour l'entreprise, en effet son privilège n'est plus renouvelé, et pour les ventes baisse considérablement. L'entreprisene retrouvera une activité normale que vers 1830. En 1830 la compagnie passe au statu de Société Anonyme. En 1806, la compagnie créée une fabrique de soude artificielle dans une ancienne verrerie proche de fabrique Saint Gobain. C'est le début d'une production différente des glaces. Avec l'abolition des privilèges, la compagnie fait alors face à la concurrence. La plus grande rivale est , lacompagnie Saint Quirin, qui réunit à peu près, comme la manufacture, la moitié du marché d'Europe continentale. Une autre glacerie concurrente voit même le jour en 1827 tout près de Saint Gobain, à Prémontré. Après un rachat en commun des concurrents Français, la manufacture va fusionner avec la compagnie Saint Quirin en 1958. La raison sociale de la manufacture devient alors : manufacture des glaceset produits chimiques de Saint Gobain, Chauny, et Cirey. Par la suite beaucoup d'usines vont être ouverte, en France et à l'étranger, comme par exemple à Saint Roch en Belgique en 1889, ou à Green Green-land aux États-Unis. En même temps des procédés de Unis. fabrication nouveaux vont être mis en place, et la production va être diversifiée, autant en chimie, que dans la verrerie. Ainsi en 1920,l'entreprise va commencer à produire du verre creux (des bouteilles), un peu plus tard elle va faire des glaces bombées (pour l'automobile notamment). Elle va aussi diversifier sa production en chimie, en produisant par exemple de l'azote, ou en créant la cellulose du pin à partir de 1925.

En 1959 l'entreprise devient la Compagnie de Saint Gobain, et en 1961, Saint Gobain se lance dans le...
tracking img