Stage dans une association d'aide aux victime

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Prépa métiers sociaux
Ifs CRF VALENCE Année 2007 – 2008
Colombel Emma

RAPPORT DE STAGE

[pic]

(Réconfort, Ecoute, Médiation, Aide, Information sur les Droits)

ASSOCIATION D’AIDE AUX VICTIMES ET DE MEDIATION

«  Le Métropole ΙΙ »
10, rue du Parc
26000 VALENCE

Durée du stage : 12/11/07 au 21/12/07

SOMMAIRE :

Ι. Présentation de la structure d’accueil

• Historiquede l’association

1. Ses objectifs fondamentaux
2. L’organisation du conseil d’administration (organigramme)

• Les missions engagées par l’association

• Les partenaires internes, externes et leurs fonctions

• L’ensemble des lieux d’intervention

ΙΙ. Mon vécu en tant que stagiaire à REMAID

• Mes objectifs

• Emploi dutemps, observations

• Conclusion

• Lexique

Ι. Présentation de la structure d’accueil

HISTORIQUE DE L’ASSOCIATION :

A partir de 1981 M. BADINTER, Ministre de la Justice à l’époque, instaure un bureau d’aide aux victimes, ce qui a entraîné la création de nombreuses associations à travers toute la France afin de pouvoir répondre à la demande des victimes.
REMAID(association de type Loi 1901) service d’aide aux victimes et de médiation a été créée le 9 janvier 1990 à l’initiative d’un magistrat du Tribunal de Grande Instance pour répondre aux besoins des victimes d'infractions pénales, afin de les écouter, de les reconnaître, de les aider à connaître et faire valoir leurs droits, et de les assister sur le plan psychologique lorsque cela est nécessaire.
Le conseild’administration de REMAID est constitué de :
• Membres de droit,
• Personnes physiques,
• D’autres associations telles que C.I.D.F (Centre d’Information sur les Droits des Femmes), Escale, Sauvegarde de l’Enfance …

M. Francis PORTAL est actuellement le président de l’association, depuis juin 2003.

L’association REMAID est agréée et subventionnée par le Ministère de la Justice.Elle est adhérente à l’INAVEM (Institut National d’Aide aux Victimes et de Médiation) et de l’association, Citoyens et Justice.

1. Ses objectifs fondamentaux :

L’aide aux victimes a pour but de soutenir les citoyens, victimes d’actes de délinquance. Elle doit permettre d’assurer l’égalité devant la loi, de garantir les droits de la personne, de mieux lutter contre les exclusions et deréduire le sentiment d’insécurité.

L’équipe de l’association s’engage :

à intervenir à la demande de toute victime ou toute personne en difficulté ou en situation de détresse morale ou matérielle :
→ pour la réconforter
→ pour lui apporter une aide psychologique
→ pour l’informer sur ses droits
→ pour lui expliquer les démarches privées (assurances),administratives ou judiciaires
→ pour l'accompagner en cas de besoin dans ses démarches

à susciter des comportements nouveaux en faveur des victimes par tous moyens appropriés, notamment d'information dans les lieux et auprès des personnes fréquentées par les victimes : services de police et de justice, gendarmerie, services sociaux, administrations...

à favoriser à la demande des partiesconcernées, la solution amiable des conflits

à exercer les missions confiées par l'autorité judiciaire notamment : rappel à la loi, médiation pénale, administration ad hoc, permanences d’orientation pénale (POP) …

à contribuer à l'information sur les thèmes relatifs à la victimologie

à entreprendre toute action d'information sur les droits, l'accès à la justice et les procéduresadministratives :

→ en répondant aux demandes directes d'information

→ en suscitant une concertation entre les différentes administrations et services susceptibles d’intervenir sur une même situation

→ en participant à des séances d'information et de formation juridique à la demande d'établissements scolaires, de maisons pour tous, clubs du 3ème âge ou toute autre...
tracking img