Stage en terminale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7687 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BLOT Aurore
Licence 3 Histoire
Groupe 1

Pré professionnalisation :

Rapport de stage

Université d’Orléans
Faculté de STAPS
Année universitaire 2007/2008

Enseignant : Monsieur Frédéric Gloméron
Stage de pré professionnalisation au lycée Jacques Monod à St Jean de Braye

Introduction :

Dans le cadre de la pré professionnalisation j’ai réalisé mon stage d’observation au sein dulycée Jacques Monod.
J’ai en effet choisi de faire mon stage dans un lycée après de nombreuses hésitations quant à la suite que je souhaitais donné à mes études. J’ai longuement hésité entre le professorat des écoles et le concours du CAPES. Ayant finalement fait le choix de poursuivre mes études d’histoire, de faire un master, pour ensuite passer le CAPES, je me suis dirigée vers un stage dansle second degré. J’ai alors opté pour le lycée car j’étais curieuse de voir avec quel recul je pouvais aborder un enseignement que j’avais quitté trois ans auparavant. J’étais intéressée par la façon dont le professeur faisait cours, si celle-ci était fidèle aux souvenirs que j’en avais ou au contraire très différente. En observant un professeur enseignant dans un lycée, je cherchais à mieuxcerner le niveau exigé pour une telle fonction tout en m’interrogeant sur mes propres compétences et si celles-ci seraient suffisantes à l’exercice du métier du professeur. Enfin en faisant ce stage dans un lycée j’ai surtout voulu me tester, pour d’une part savoir à quoi m’attendre réellement si j’envisageais de passer le CAPES et pour d’autre part être en mesure de décider s’il s’agissait vraiment dumétier que je souhaitais exercer.
J’ai alors suivi Monsieur Guillaume Guerré, professeur d’histoire-géographie lors de ses différents cours sur une période d’environ un mois et demi. Ont été confiées à ce professeur deux classes de seconde et deux classes de terminale scientifique. Les deux secondes sont des classes qualifiées de « particulières » par Monsieur Guerré lui-même, dans la mesure oùl’une se destinant à l’enseignement technologique a déjà subi deux conseils de discipline et l’autre à vocation plus générale, est composée d’élèves très hétéroclites dont beaucoup paraissent très peu intéressés par la matière. Les classes de terminale, quant à elles, bien que sérieuses et travailleuses, ne font pas de l’histoire-géographie leur priorité et semblent peu motivés par la matière dontle coefficient au Baccalauréat est bien moindre de celui des enseignements scientifiques. Le principal objectif du professeur tient alors à les motiver et à les intéresser à sa matière en tentant au maximum de maintenir leur attention. Son travail en seconde apparaît quelque peu différent dans la mesure où, en plus d’un manque évident d’attention, ces classes cumulent des problèmes decomportements et d’immaturité poussant le professeur a faire régulièrement preuve de son autorité.
D’autre part, en plus d’assister à des cours en classe entière, j’ai eu la chance, grâce au concours de Monsieur Guerré, d’assister à des séances de travail en demi classe au CDI, de participer à l’élaboration d’un devoir sur table pour une classe de seconde et surtout d’assister au conseil de classe dudeuxième trimestre de la classe de seconde treize (classe s’orientant vers un enseignant technologique et présentant des cas difficiles). Diverses approches qui m’ont permis d’appréhender de manière différente le monde de l’enseignement secondaire et d’enrichir mon point de vue et mes perspectives.
J’ai décidé d’axer mon dossier sur deux thèmes, d’une part les moyens par lesquels le professeur susciteou du moins tente de susciter l’intérêt de ses élèves pour sa matière, et d’autre part l’autorité exercée par celui-ci au sein de l’ensemble de ses classes et plus particulièrement vis-à-vis de ses secondes. Des thèmes que ont semblé s’imposer dans la mesure où Monsieur Guerré m’avait déjà fait part des problèmes de discipline et d’inattention qui entravaient son travail.

Face à ces classes,...
tracking img