Staline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Enfance et apprentissage [modifier]

Joseph Staline en 1894Né à Gori, en Géorgie le 18 décembre 1878 d'une mère couturière et d'un père cordonnier, son caractère difficile serait, selon certains,la conséquence du tempérament oppressif de son père Vissarion Djougachvili, créant en lui un désir de rébellion, encore absent à l'époque de l'enfance. Sa mère, Ekaterina Gavrilovna Gueladzé, ferventeorthodoxe, le pousse vers la prêtrise, et tente par tous les moyens de financer ses études qu'il poursuit jusqu'en 1898 avec succès. Après la réussite de ses examens, Iossif (Joseph) Vissarionovichentre au séminaire de Tbilissi (Tiflis) et y reste jusqu'à vingt ans.

Au séminaire, où il entre à quatorze ans, il suit divers cours, dont lectures des textes saints, religion, droit canon, etc.Iossif (Joseph) Vissarionovich n'entre pas encore en contact avec le marxisme. Ce n'est qu'en 1899 qu'il commence à se montrer rebelle à l'autorité du séminaire. Il en est chassé. Mais son attitude nepeut encore être qualifiée de révolutionnaire. Après avoir reçu plusieurs corrections pour lecture de livres interdits (en particulier Les Travailleurs de la Mer de Victor Hugo) et malgré les faveursque lui accorde le recteur du séminaire, il est expulsé en 1899 pour absence à l'examen de lectures bibliques ; l'expérience au séminaire marqua le futur dirigeant soviétique jusqu'à la fin de sa vie,comme par exemple, dans un texte de 1905, paru dans la Proletariats Brdzola, où il écrit :

« Ce serait profaner ce qu'il y a de plus sacré dans le parti que de donner à un bavard le nom de membre duparti, c'est-à-dire de dirigeant de l'armée des prolétaires. Le Parti, par l'entremise du Comité Central conduit dignement en avant cette armée sacrée. »

Il lit assidûment Dostoïevski, maisl'interdira sous prétexte qu'il était mauvais pour la jeunesse.

Iossif Vissarionovich commence alors sa carrière de révolutionnaire, de manière clandestine, sous le surnom de Koba (Ours). Il se fait...
tracking img