Stalingrad

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Stalingrad, le tournant stratégique de la Seconde Guerre Mondiale

La bataille de Stalingrad a été la première grande défaite allemande. Elle marque le début de la retraite ininterrompue de l'armée allemande en Europe de l’Est jusqu'à la défaite finale en 1945 avec la conquête de Berlin par l'Armée rouge. 

Contexte politique avant la bataille.

La ville de Stalingrad (aujourd'huiVolgograd) était le premier centre industriel soviétique et comptait 600 000 habitants. Elle s'étendait sur une soixantaine de kilomètres le long de la rive droite de la Volga. De nombreuses usines d'armements s'y situaient (notamment des fabriques de chars). C'était un centre de communication important entre les réserves de pétrole du Caucase( situé entre Géorgie et la Russie)et le reste de l'Unionsoviétique. Mais cette ville était bien plus que ça : c'était la ville de Staline, le symbole de la puissance de l'Union soviétique. Par conséquent, pour les Allemands, s'en emparer, c'était porter un rude coup au moral de l'ennemi.

Au printemps 1941, la Wehrmacht, l'armé Allemande fait figure de première armée du monde. La situation semble largement en faveur de l'Axe ( Italie, japon etAllemagne). Une partie majeure de l'Europe est occupée dont la France qui a été vaincue en quelques semaines. À l'Est,  Adolf Hitler a mis en place des régimes alliés de gré ou de force : Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Slovaquie. Le seul pays en guerre qui lui tienne encore tête est la Grande-Bretagne, en partie grâce à son insularité.

La situation semble donc favorable à la conquête du« Lebensraum »( nom du projet des allemands nazis qui consiste à créer un espace vital à leur dépend. Une seule puissance continentale peut encore empêcher cette conquête : l'Union soviétique. Car, malgré le pacte germano-soviétique de 1939, Hitler a toujours considéré l'URSS comme son grand ennemi, du fait principalement de l'opposition totale de leurs idéologies

La philosophie militaireallemande voulant que, dans l'espoir de gains rapides, l'attaque se fasse là où cela est le moins prévisible, une attaque sur Moscou aurait été perçue comme trop évidente par certains, et notamment Adolf Hitler. Le Haut Commandement Allemand  sait alors que le temps joue contre eux, les États-Unis venant d'entrer en guerre après l'attaque sur Pearl Harbor par les Japonais. Hitler veut donc finir le combatsur le front de l'Est avant que les États-Unis puissent s'impliquer davantage dans la guerre en Europe. Ces offensives permettraient de couper l'Union Soviétique de leurs sources de ravitaillement en pétrole, d'endommager sévèrement la machine de guerre de Staline et l'économie de son pays, mais aussi de capturer de vastes champs agricoles de cette régions.

Fin 1942, l'entrée en guerre del'URSS puis des États-Unis modifiaient les données stratégiques du conflit. La Grande-Bretagne signa un traité d'alliance avec l'URSS, à laquelle Roosevelt accorda le bénéfice du "prêt-bail". Il paraissait donc improbable que l'Axe put l'emporter s'il laissait à ses adversaires le temps d'acquérir la supériorité matérielle et de coordonner leur action. Les campagnes de 1942 seraient décisives.La bataille

L'offensive Allemande fut déclenchée en Juin 1942, dans la boucle du Don, mais la résistance russe à Voronèje l'empêcha de se développer vers l'Est. En août 1942, la VIème armée Allemande, commandée par le général Friedrich Paulus, et la IVème armée blindée, dirigée par le feld-maréchal Fedor Von Bock, lancèrent une offensive contre Stalingrad, qui était défendue par le généralsoviétique Tchouikov. Le 5 septembre, les divisions de Paulus entrèrent dans les faubourgs de la ville. Les combats furent acharnés, on se battait dans un tas de ruines. A chaque fois que quelqu'un gagnait du terrain il fallait qu'il vide toutes les caves, les cachettes de chaque maison !, ou l'ennemi pouvait se cacher. Cependant les forces russes connaissaient le terrain et étaient aidées par les...
tracking img