Stalinisme et nazisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4693 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Stalinisme et nazisme : deux totalitarismes

Ici, on posera plus les cadres de la réflexion. Les éléments du devoir ne sont pas originaux. Donc voir comment on mène une réflexion à partir d’éléments simples. Sujet piège à plusieurs titres, très dangereux et glissant. Risque d’une dérive politique et d’une copie militante, cherchant à montrer que l’un est pire que l’autre, type : Staline c’estpas beau, mais ça part d’un projet généreux et humaniste alors que le nazisme est affreux par essence ; ou : Hitler c’est épouvantable mais, tout compte fait, c’est Staline qui a commencé et qui a fait plus de dégâts. Il ne s’agit de polémiquer ou de justifier, mais de faire une analyse froide (l’histoire est fondamentalement amorale). Deuxième risque : faire une description des systèmes stalinienet nazi. Troisième risque : partir dans une réflexion générale sur le totalitarisme illustrée par quelques exemples historiques. Bien cerner le type de sujet. Sujet « et », i.e. il ne faut pas juxtaposer, mais comparer. Le 3e terme de l’énoncé donne même le cadre de cette comparaison : il s’agit de dégager ce qui en fait des régimes totalitaires. Noter le pluriel : il ne s’agit pas d’arriver àl’essence du totalitarisme, mais d’observer deux déclinaisons, deux pratiques. L’aspect idéologique est important, mais ces régimes ne sont pas que des constructions abstraites, ce sont aussi des expériences, voire des expérimentations : il faut se garder de considérer certains éléments absents de la théorie (terreur ou camps) comme des dérives, des à-côtés ou des maux nécessaires — ils font pleinementpartie de la construction de ces régimes. Bien noter l’absence de point d’interrogation : on postule dès le départ qu’il s’agit bien de deux régimes totalitaires (donc ne pas se poser la question). La problématique n’est pas : est-ce que ce sont des régimes totalitaires ? Mais plutôt : qu’est-ce qui en fait des régimes totalitaires ? Pour éviter de partir dans le flou, des définitions nettes sontnécessaires. « Stalinisme » permet de ne pas aborder la question du lien avec le communisme (perversion ou accomplissement ?). On insiste sur la pratique du communisme par Staline. Il s’agit d’un projet visant à la création d’une société originale (sans classe) devant servir de modèle, construction qui n’est possible que par un fort encadrement de la population, et qu’il faut protéger d’un mondeextérieur jugé hostile. « Nazisme » : projet de création d’une communauté raciale considérée comme une entité organique, projet qui n’est possible que par un fort encadrement de la population et qui doit déboucher sur la création d’un espace vital et la domination de cette communauté raciale supérieure. Totalitarisme doit être défini. Il s’agit de régimes fondés sur un projet révolutionnaire (ausens où il s’agit de détruire les fondements de la société pour en bâtir une nouvelle en rupture complète avec le passé), la mobilisation des masses dans une idéologie unanimiste et le recours systématique à la violence ; on pourrait y ajouter une tendance paranoïaque à voir des complots partout. Pour les bornes chronologiques, il y a découplage relatif : le nazisme est observé entre 1933 et 1945,le stalinisme entre 1929 (grand tournant) et 1953. Cela met en évidence que pour un sujet de ce type, la dernière bêtise à faire est un plan chronologique, car chaque régime a une chronologie propre et il n’y a pas recoupement. Quel type de plan thématique ? Convergence / divergence est jouable, mais assez risqué, car beaucoup d’éléments sont dans la catégorie du « presque ». En insistant surl’idée de pratique, on peut voir d’abord la pratique du pouvoir, puis les transformations de la société, enfin les réactions de la population. Pas vraiment
R. Rochette / Stalinisme et nazisme 1/8

les limites, mais il faut remettre en perspective : le totalitarisme donne l’impression d’une société totalement engloutie par un pouvoir tout puissant (image de Moloch). En définitive, est-ce le cas...
tracking img