Stella de victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3573 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Victor Hugo, Les Châtiments , VI, 13 : "Stella"

Introduction 1-"Mage romantique, Victor Hugo signe avec (les) Châtiments , composé en 1852 et publié pr la première fois en 1853, un recueil de poésie engagée , dont les sept livres sont encadrés par deux longs poèmes aux titres symboliques , "Nox" et" Lux". Ds le mvt global de ce recueil sombre , qui va des ténèbres du coup d'état du 2-12-1852et du Sd Empire à la lumière d'un avenir utopique, "Stella" occupe une place de choix
2- Ce poème lyrique, qui constitue avec "Aube"(IV,10) , "Luna" (VI,7) ,et "Lux"un cycle lumineux , est le 15 ° poème du livre VI, intitulé ironiquement "La Stabilité est assurée"et dans lequel nous nous rapprochons peu à peu de la lumière prophétisée ds le poème de clôture du recueil , "Lux". Déjà "Luna" acomparé l'Idée qui chassera le despotisme à la lune qui se lève dans le ciel pour chasser l'obscurité de la nuit. Dans "Stella",dont le titre désigne en latin "l'Etoile du matin", la première étoile à éclairer l'obscurité du ciel nocturne est l'allégorie de la "Poésie ardente", messagère de la Liberté
3-Les 42 alexandrins à rimes plates qui composent le poème se divisent en deux parties : aprèsavoir situé dans les trois premiers vers la scène et ses protagonistes, le Poète et l'Etoile du matin, V. Hugo décrit des vers 4 à 24 les effets de l'Etoile sur la Nature ; puis il céde la parole à l'Etoile, qui s'adresse aux hommes dans une prosopopée dans laquelle elle les exhorte à agir . Nous verrons d'abord comment le triomphe de l'ombre sur la lumière et l'animisme d'une Nature où "toutparle"transforme la description lyrique du paysage en vision symboliquer et romantique du monde . Puis nous expliquerons en quoi le discours de l'étoile marque la "naissance d'une mythologie hugolienne" (formule de Pierre Albouy)

I- Une Nature romantique
Le contraste entre l'ombre et la lumière et l'animisme font du paysage marin un décor symbolique caractéristique d'une vision romantique de laNature
A-Le triomphe de la lumière sur l'ombre
La structure du poème repose sur un contraste, récurrent dans l'oeuvre de Hugo, entre deux champs lexicaux : le vocab. de l'ombre et celui de la lumière. Pourtant la disproportion est évidente, et le triomphe de la lumière - qui éclate dans les 15 derniers vers et connaît son apothéose ds le vers final- est d'emblée visible
1 Le champ lex. del'obscurité est bcp moins riche que celui de la lumière, et les ténèbres, auxquelles les antithèses opposent systématiquement la thématique de la lumière, st décrites sobrement, sans grande recherche poétique . a) "La nuit près de la grève" du vers 1 et "Le navire était noir" du v 14 annoncent le "front noir de la nuit" du v 31. La métaphore du dévoilement décrit au v 25 le moment où l'ombre devientlumière : "Et pendant qu'à longs plis l'ombre levait son voile" . Ce même dévoilement se trouve dès les premiers vers, puisque le narrateur quitte son rêve pour ouvrir les yeux en deux temps, qui créent un retardement avant de nommer l'objet de la contemplation: "J'ouvris les yeux, je vis". b) On remarquera qu'au v 14, l'antithèse "noir"/"blanche" est renforcée par l'adversatif "mais" et lebalancement de l'alexandrin binaire , dont la symétrie syntaxique oppose les deux adjectifs à la césure et à la rime, sous l'accent. Au v 31, la personnification assimile la "nuit" qui contraste avec "le caillou d'or et de feu" à un ennemi puissant que vainc un héros apparemment fragile. Enfin l'assonnance en sons nasalisés, l'allitération en "l" et le jeu délicat des voyelles ouvertes ("a") et fermées(e, ai) semblent ralentir le rythme du v 25 pour mieux souligner, avec l'impft, la lenteur du passage de l'ombre à la lumière
2-Foisonnant, le champ lexical de la lumière procède par images originales, qui miment la progression de l'aube au jour . a) Le titre du poème, "Stella", qui signifie "étoile" en latin, place d'emblée ces vers ss le signe de la lumière : comme dans "Nox", le Poète...
tracking img