Stendhal, le rouge et le noir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4775 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Stendhal
Stendhal, de son vrai nom Marie-Henri Beyle est né le 23 janvier 1783 à Grenoble et mort le 23 mars 1842 à Paris est un écrivain français de la première moitié du XIXe siècle.
1783-1821 : Les premières années
Stendhal naît rue des Vieux Jésuites (aujourd'hui rue Jean-Jacques Rousseau) à Grenoble dans une famille bourgeoise qu'il apprécie peu. Sa mère, qu'il aimaitbeaucoup, meurt alors qu'il a huit ans. Son père Chérubin Beyle lui donne alors pour précepteur l'abbé Raillane, et le jeune Henri souffrira de la tyrannie de l'ecclésiastique.
En 1796, il entre à l'école centrale de Grenoble. En octobre 1799, il part à Paris pour passer le concours de l'école polytechnique. Il renonce à se présenter et sera très déçu par la capitale, où il tombe malade. De 1800 à1801, il participe à la campagne d'Italie où il est nommé sous-lieutenant au sein du 6e régiment de dragons. Revenu à Paris, il essaie de se faire une place, dans le négoce, dans le succès littéraire ou en séduisant des femmes.
En 1805, il devient l'amant de l'actrice Mélanie Guilbert et il la suit à Marseille et s'essaye au commerce, sans grande motivation, ni grand succès d'ailleurs. Mais, cesannées d'apprentissage auront une grande influence sur le personnage de Julien Sorel dans le Rouge et le Noir. Il est nommé auditeur au Conseil d'État le 3 août 1810. À partir de 1810, il participe à l'administration et aux guerres napoléoniennes.
En 1812, il travaille à l’Histoire de la Peinture en Italie. En août, il se rend à Moscou où il sera témoin de l'incendie qui ravage la ville après l'entréede la Grande Armée en septembre. En novembre, lors de la retraite de Russie, il perd le manuscrit de l'Histoire de la Peinture en Italie.
Lors de la chute de la Campagne de France, en 1814, il part en Italie et il s'installe à Milan où il retrouve sa maîtresse Angéla Pietragrua.
En 1818, Stendhal travaille à une Vie de Napoléon. C'est aussi l'année où il rencontre celle avec laquelle il vavivre une grande passion, Mathilde Dembowski (Métilde), qu'il suit l'année suivante à Volterra.
Pendant cette période, il écrit plusieurs oeuvres autour de l'Italie ainsi que De l'amour. En 1821, parce qu'il est accusé de sympathie pour le carbonarisme – affection particulièrement ressentie dans la nouvelle Vanina Vanini – il est expulsé de Milan.
1821-1831 : L'essor littéraire
De retour à Paris,presque ruiné après le décès de son père, il entre dans le milieu littéraire en fréquentant des salons littéraires. Ainsi, il a son cénacle et a même un disciple en la personne de Prosper Mérimée. Il écrit des journaux, publie des essais. Il était par ailleurs franc-maçon, ayant été initié en 1806 dans la loge Sainte-Caroline du Grand Orient.
En 1827, il publie son premier roman, Armance, suivi en1830 de Le Rouge et le Noir, en partie influencé par la révolution de juillet 1830. Ce roman connaîtra un beau succès. Après cette révolution, il est nommé consul à Trieste, puis à Civitavecchia
1831-1842 : Dernières œuvres, derniers voyages
À Civitavecchia, il s'ennuie et part voyager. Il ne réussit pas à terminer les oeuvres qu'il commence (Souvenirs d'égotisme, Vie d'Henry Brulard, LucienLeuwen...). Après avoir achevé son dernier chef-d'oeuvre, La Chartreuse de Parme, en 1839, il meurt dans la nuit du 22 au 23 mars 1842 d'une attaque cardiaque. Sa dépouille est enterrée au cimetière de Montmartre à Paris. Il avait été fait chevalier de la Légion d'Honneur par Guizot.
Origine de son pseudonyme
Ce nom de plume est inspiré d'une ville d'Allemagne « Stendhal», lieu de naissance del'historien d'art et archéologue renommé à l'époque Johann Joachim Winckelmann, mais surtout proche de l'endroit où Stendhal vécut en 1807-1808 un moment de grande passion avec Wilhelmine de Grisheim. Ayant ajouté un H pour germaniser encore le nom, il souhaitait que l'on prononce "Standhal.
Ses romans
Ses romans de formation Le Rouge et le Noir (1830), La Chartreuse de Parme (1839) et Lucien...
tracking img