Stendhal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (999 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Rouge et le noir

Stendhal

Extrait du chapitre 6 : de "Avec la vivacité..." à "...vous savez le latin ?"





Recherche
Chercher une analyse de texte :

Rubriques
Aidez-moi !Forum
Avertissement
Liens
Oral du bac de français
Méthode
Révisions
Déroulement de l'oral
Matériel à apporter
Texte officiel
Autres rubriques
Les TPE
Ecrit du bac de français
Maths premièreBiologie première
Pour aller plus loin
Biographies
Figures de style
Histoire littéraire
Mouvements littéraire
Vocabulaire première
Discours rapporté
La poésie
Le roman
Les registresL'argumentation
La narration
Introduction :
- Nature du texte : extrait du roman Le Rouge et le Noir de Stendhal => récit => topos littéraire : scène de la première rencontre
- Tonalité donnée par letitre du chapitre : L’Ennui
- Signe de l’affectivité (romantisme)
-> Julien : tristesse, contrariété
-> Mme de Rênal : seule, naturelle, puis angoissée
- quiproquo et malentenduProblématique : le jeu des points de vue

Nous verrons comment la focalisation permet de présenter les personnages puis de les faire vivre de l’intérieur pour que l’auteur disparaisse au profit desdeux héros.

Lecture du texte

Avec la vivacité et la grâce qui lui étaient naturelles quand elle était loin des regards des hommes, Mme de Rênal sortait par la porte-fenêtre du salon qui donnaitsur le jardin, quand elle aperçut près de la porte d'entrée la figure d'un jeune paysan presque encore enfant, extrêmement pâle et qui venait de pleurer. Il était en chemise bien blanche, et avaitsous le bras une veste fort propre de ratine violette.
Le teint de ce petit paysan était si blanc, ses yeux si doux, que l'esprit un peu romanesque de Mme de Rênal eut d'abord l'idée que ce pouvaitêtre une jeune fille deguisée, qui venait demander quelque grâce à M. le maire. Elle eut pitié de cette pauvre créature, arrêtée à la porte d'entrée, et qui évidemment n'osait pas lever la main jusqu'à...
tracking img