Stratégie cas jurassic toys

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5133 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Stratégie – Jurassic toys |
|

Jurassic toys

Le marché mondial du jouet est un marché très compétitif, qui est estimé à 50 milliard d’€. Cependant un bon nombre de facteurs influe sur l’industrie du jouet : la production de jouets se fait essentiellement en Asie où la main d’œuvre est nettement moins élevée qu’en France.

A cela s’ajoute le canal de distribution, fortement contrôlépar la grande distribution ; en effet, cette dernière contrôle 50 % du marché des jouets.

C’est pourquoi, on constate depuis quelques années que les entreprises françaises du jouet, comme SMOBY, se font de moins en moins présentes sur le marché, ne pouvant faire face à une concurrence agressive.

Ainsi, après avoir identifié les variables pivots en utilisant le modèle PESTEL, nous avons faitune analyse des 5(+1) forces de la concurrence de l’industrie du jouet afin d’en déduire les facteurs clés de succès, puis nous avons identifié les groupes stratégiques en présence.

Cette étude va nous permettre de montrer l’échec de la stratégie de SMOBY.

1. Les variables pivot dans l’industrie mondiale du jouet, via le modèle PESTEL.

Politique * Manque de moyens des pouvoirs publicspour contrôler la qualité des importations de jouets * Entrée de la Chine dans l’OMC (ce qui doit favoriser les échanges commerciaux entre le Chine et le reste du monde) * Divergence au sein de l’Union Européenne concernant les quotas d’importations |
Economiques * Le marché du jouet est mondialisé : conception aux Etats-Unis, fabrication en Chine et vente dans les pays occidentaux. *Tendance à une forte concentration des groupes de jouets (nécessité d’une importante assise financière et arrivé de nouveaux concurrents : sous traitants chinois qui s’émancipent, forte concurrence des jeux vidéo) * On trouve sur le marché du jouet des groupes américains gigantesques tels que Mattel ou Hasbro. Quelques grands groupes européens : Lego et Playmobil. Ensuite on a de nombreusespetites entreprises qui essayent de survivre par de nombreuses stratégies de différenciation. On a aussi des anciennes organisations sous traitantes de Chine qui produisent à leur propre compte. * Différence de coûts de main d’œuvre entre les pays occidentaux et les pays émergeants. Cela incite de nombreux grands groupes de l’industrie du jouet à sous-traiter en Chine.
80% des jouets vendus dans lemonde sont fabriqués en Chine
95% des jouets importés en Europe proviennent de l’Asie (majoritairement de Chine). * Forte concurrence sur le marché des jouets. * Le coût du transport est coûteux par le fret aérien. Le coût du fret maritime est moins cher mais prend plus de temps. Les grands groupes sont donc moins réactifs. * L’industrie du jouet est sinistrée en Europe et particulièrementen France (85% de jouets importés) |
Sociologiques * Des goûts nivelés par les films (séries et films à gros budgets) et les campagnes publicitaires (convergence entre la télévision, le cinéma et le jouet). * Augmentation de la durée de vie (donc des grands parents qui peuvent gâter plus longtemps leurs petits enfants). * On constate une baisse du taux de natalité et une augmentation dunombre de divorce. * Prise de conscience assez forte des occidentaux sur les conditions de travail des ouvriers chinois dans l’industrie du jouet (de nombreuses campagnes sont mises en œuvres pour informer et sensibiliser). |
Technologiques * Apparition toujours plus forte de jeux vidéo toujours plus perfectionnés. * Apparition de plus en plus forte de jeux électroniques chez les fabricantsde jouets traditionnels pour faire face aux jeux vidéo. * Des jeux de plus en plus perfectionnés pour faire appel à des enfants très intéressés par la télévision et internet. |
Environnementales * Hausse du prix du pétrole. * Contrôles plus fréquents des produits toxiques incorporés dans les jouets. * Volonté que le jouet soit non toxique et équitable. |
Légales * Renforcement des...