Strategie de developpemnt de la ville de mbour 14

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7871 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DE LA VILLE DE MBOUR

Depuis 1996, le Sénégal est entré dans un processus irréversible de décentralisation qui aurait du permettre aux Collectivités Locales de mener une gestion de leur territoire au plus proche des habitants, et par là, peut-être, plus efficiente. Cet important dispositif législatif devrait se traduire au plan structurel par la mise en place destructures, mécanismes et procédures susceptibles de dégager des moyens nécessaires à l’exercice des compétences transférées, de garantir une gestion démocratique et transparente des affaires locales et de promouvoir le développement local.
En quoi la décentralisation peut-elle induire le développement local ? La décentralisation est un moyen, une modalité pour arriver à un développement local : onne peut décentraliser sans moyen, sans acteurs ni ressources basées sur le milieu. La décentralisation est une politique dont l’objectif est de trouver les moyens de s’approprier des ressources locales. Il nous faut donc non seulement une décentralisation du pouvoir, mais aussi une décentralisation du développement  (processus à mettre à la disposition des populations locales) et la création desconditions d’émergence des leaders locaux.
Aujourd’hui, un diagnostic permet de ranger les problèmes prioritaires des villes sénégalaises dans deux registres : les problèmes d’ordre institutionnel et les problèmes techniques.
Les problèmes institutionnels sont :
- les conflits liés à l’extraterritorialité ;
- l’accès aux services sociaux de base
- le défaut de planification urbaine- l’inter communauté urbaine
- la faiblesse des capacités des élus dans la gestion des villes
Les problèmes techniques relevés sont :
- l’habitat spontané
- les constructions anarchiques
- la gestion des déchets solides et liquides
- les problèmes d’inondation
- l’absence d’espaces verts
- le manque de maitrise de l’évolution de l’espace communal
Lacommune de Mbour n’échappe pas à ces différents problèmes soulevés eu égard au fort poids démographique de la ville et face à l’ampleur des besoins que suscite son urbanisation galopante et mal maitrisée.
C’est pourquoi, il est nécessaire de mettre en place une stratégie cohérente et efficace susceptible d’assurer à la ville de Mbour un développement durable sous le triptyque de la préservation del’environnement, de la croissance économique et du développement social. Cette vision réaliste de la forme que prendra la commune dans l’avenir va s’articuler autour des éléments suivants inter-reliés : le développement de la crédibilité nécessaire au leadership local, l’élaboration d’un projet global de développement, la prise de conscience de la communauté locale, la construction de cadre du projetglobal, la mise en place de structure d’appui et la réalisation d’activités de recherche et de développement.
Cette vision du local dans le global sera portée à travers une intégration, une diversification et une dynamique locale axée sur le développement du consensus, gage de politiques de développement durables et efficaces.
Nous n’aborderons pas ici la stratégie de développement qui est uneapproche participative engageant tous les acteurs, mais seulement à titre illustratif, l’intégration de la pêche artisanale et du tourisme, la gestion des ordures ménagères dans la commune et les grandes lignes d’une structure de développement local au service de la commune.

La ville de Mbour, située à 5 km de la station balnéaire de Saly, est la plaque tournante de l’économie de la PetiteCôte ainsi que le siège d’institutions administratives et politiques du département. Les principales activités économiques de la ville sont la pêche artisanale, le tourisme et le commerce. Même si la pêche est toujours au stade artisanal, Mbour est aujourd’hui au premier rang au niveau national en ce qui concerne la pêche artisanale et la transformation des produits halieutiques.
Le tourisme,...
tracking img