Strategies d'entreprise et mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6139 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Politiques publiques, ACtion politique, TErritoires / www.pacte.cnrs.fr/

Stratégies d’entreprise et mondialisation : l’impartition flexible dans la dynamique organisationnelle des entreprises
Daniel Mercure
Département de sociologie Pavillon Charles de Koninck Université Laval, Québec, Canada, G1K 7P4 Daniel.mercure@soc.ulaval.ca

Avril 2008

Cahier de recherche / Working Paper / n° 4Daniel Mercure est professeur titulaire au Département de sociologie de l’Université Laval, fondateur et directeur de la collection Sociologie contemporaine aux Presses de l’Université Laval, président d’honneur de l’Association internationale des sociologues de langue française et président du Comité international Sociologie du travail. Il est aussi membre du Comité scientifique de l’Associationinternationale d’études québécoises et du Conseil d’administration du Musée de la civilisation du Québec. Récipiendaire de l’Ordre de la Pléiade, il a été professeur invité à la chaire Ely Halévy de l’Institut d’études politiques de Paris et à la chaire Jacques Leclercq de l’Université de Louvain. Il a aussi été chercheur invité aux universités de Harvard, d’Oxford et de Genève, de même qu’auLaboratoire de sociologie du travail d’Aix-enProvence.

Il est l’auteur d’une dizaine ouvrages dans le domaine de la sociologie des organisations et du travail et d’une soixantaine d’articles. Il a prononcé plus de quatre-vingts conférences dans vingt-cinq pays différents. Il a dirigé récemment la publication de deux livres, l’un intitulé Le travail dans l’histoire de la pensée occidentale etl’autre L’analyse du social : les modes d’explications.

1. Introduction

L’objectif du présent exposé est de proposer une interprétation des transformations contemporaines des dynamiques organisationnelles, du travail et de l’emploi dans un contexte de mondialisation accrue. Pour ce faire, je préciserai d’abord ce qui est aujourd’hui remis en question, à savoir le mode de régulation fordiste, puisj’examinerai quelques-unes des mutations récentes de nos économies occidentales qui ont accompagné les diverses stratégies de sortie de crise. Une telle démarche me conduira à circonscrire la dynamique actuelle des entreprises et, par voie de conséquence, les transformations contemporaines des formes d’emploi et de travail.

Je soutiens que les dynamiques organisationnelles actuelles empruntentune voie singulière que j’ai dénommée au milieu des années 1990 «impartition flexible»1, forme organisationnelle qui participe d’un mouvement de plus grande amplitude, à savoir la mondialisation. L’impartition flexible sera d’abord examinée dans une perspective historique récente en considérant les diverses étapes de développement de cinq grandes composantes de flexibilité. Par la suite, jerésumerai une telle dynamique organisationnelle selon trois axes, soit le mode de gestion de la production, l’organisation du travail et les rapports sociaux de travail.

© Tous droits réservés. Daniel Mercure, avril 2008 Cet article s’appuie sur plusieurs travaux de recherche, notamment : D. Mercure, Le travail déraciné. L'impartition flexible dans la dynamique sociale des entreprises forestières auQuébec, Montréal, Boréal, 1996 ; D. Mercure avec la collaboration de A. Dubé, Les entreprises et l'emploi. Les nouvelles formes de qualification du travail, Québec, Publications du Québec, 1998; aussi, D. Mercure et coll., « Les nouveaux modèles de qualification fondés sur la flexibilité: entre la professionnalisation et la taylorisation du travail », Relations industrielles, vol. 54, no 1, 1999 ;D. Mercure, «Logiques du capital et vulnérabilités sociales : les effets de l’impartition flexible», dans V. Châtel et M.-H. Soulet, Agir en situation de vulnérabilité, Québec, Presses de l’Université Laval, 2003, p. 29-51. Le présent article reprend, avec l’autorisation de l’éditeur, des extraits d’un article intitulé « Nouvelles dynamiques d’entreprise et transformation des formes d’emploi...
tracking img