Stress au travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3539 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction 

Le stress est devenu un élément à part entière de la vie des entreprises, un compagnon de travail même pour beaucoup de travailleurs ; mais mal maîtriser, voire ignoré. le stress et l’anxiété peuvent véritablement vous gâcher la vie et ruiner votre santé. Il n’est alors pas inutile de faire le point sur ce nouveau  mal qui bouleverse l’organisation des entreprises. Onpeut même aller plus loin en disant qu’il devient également important de démystifier ce phénomène. 
Le stress au travail constitue, en effet un problème dont l’importance est croissante et qui touche tous les secteurs et toutes les catégories professionnelles.
Mais, même si nous en connaissons quelques manifestations : insomnies, irritabilité, ou encore perte de confiance en soi, savons nousréellement ce qu’est le stress et avons-nous vraiment conscience de l’ampleur que prend ce phénomène ?

I- Définition du stress :

Fondamentalement le stress est un phénomène d’adaptation dont l’objectif principal est de donner une réponse appropriée en vue de préserver l’intégrité physique et psychique de la personne, il s’agit donc d’une réaction de survie. 
Autrement dit, lestress est un ensemble d’éléments en interaction dynamique. On peut même parler d’un événement qui se produit aussi bien extérieurement qu’intérieurement. 
Pour bon nombre d’entre nous, le stress est un concept fourre-tout désignant un vague sentiment de malaise. Et pourtant il est une réaction biologique bien réelle à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle. Plus précisément,c’est un quasi-réflexe qui se décompose en trois phases : alarme, résistance, épuisement.
• L’alarme (réaction de stress) 
• La résistance (réponse adaptée ou non à la situation stressante)
• L’épuisement (ou phase de récupération lorsque la situation de stress a pris fin).
II-Historique du stress :
Le mot stress vient du latin stringere qui signifie « rendre raide »,« serrer », « presser ». Cette racine latine est reprise par la langue anglaise et en 1303 déjà, Robert Mannyng dans son livre Handlyng Synne parle du stress.
Au XVIIe siècle, la notion de stress veut dire « état de détresse » et renvoie à l'idée d'oppression, de dureté de vie, de privation, de fatigue, d'adversité, de peine ou encore d'affliction.
Dès le XVIIIe siècle, le stress prend uneconnotation contemporaine en renvoyant à une force, pression, contrainte, influence, un grand effort de la matière, des organes et même du psychisme.
Le médecin physiologiste français Claude Bernard fut un des premiers à donner une interprétation des effets du stress sur notre comportement, en 1868. Selon lui, les réactions dues au stress visent à maintenir l’équilibre de notre organisme. Puis,Walter Cannon, un neurophysiologiste américain, appela cette recherche « homéostasie » (qui veut dire : « tendance des corps vivants à stabiliser leur organisme »).
Le mot « stress » est apparu autour de 1940. Au départ, c’était un mot anglais (qui a changé de signification par la suite) employé en mécanique ou en physique, qui voulait dire « force, poids, tension, charge ou effort ». Cen’est qu’en 1963 que Hans Selye utilise ce mot en médecine, et qu'il le définit comme étant « des tensions faibles ou fortes, éprouvées depuis toujours, et déclenchées par des événements futurs désagréables ou agréables ». Il y voit des « forces potentiellement destructrices » et parle « d'état de stress » pour décrire les « changements physiques provoqués par une situation stressante ». C’est lanotion moderne du stress que nous employons couramment aujourd’hui.
La science va prendre petit-à-petit ses droits sur la notion et l'on constate que le stress est tout d'abord utilisé en physique métallurgique avec la loi de Hooke qui stipule qu'une force extérieure (load) agissant sur un corps, provoque une tension de ce corps (stress) qui peut se transformer en déformation (strain) ....
tracking img