Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1864 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TITRE: STRESS, SOUFFRANCE ET VIOLENCE EN MILIEU HOSPITALIER d'Aline MAURANGES.
IDENTIFICATION:
- Pages: 163 pages
- Editeur: Montargis MNH (mutuelle nationale des hospitaliers et des professionnels de la santé et du social.
- Date de lecture: lu le 07/07/10

RESUME:
- Auteur: Aline MAURANGES, est une psychologue clinicienne, conseillère en ressources humaines à l'hôpital Tenon à PARIS,aborde les différents problèmes liés au stress, à la souffrance et à la violence rencontrée par les soignants dans l'exercice de leur profession. Elle a aussi écrit beaucoup de livre en collaboration avec Pierre CANOUI, Médecin, spécialisé en psychiatrie, Hôpital Necker-Enfants malades, Paris (en 1992), concernant surtout le syndrome d'épuisement professionnel, le dernier datant de 2008.
Ce sontles élus de la mutuelle nationale des hospitaliers, en accord avec les médecins du travail hospitalier qui ont incité à la création de cet ouvrage. C'est dans un contexte de prévention politique qu'ils se sont poser la question de savoir de qu'elle manière on peut aborder cette souffrance, cette violence présente en milieu hospitalier tant du côté des soignants que des patients? Le but est qu'à lalecture de cet ouvrage chacun s'interroge et réfléchisse sur leur comportement.
-Genre: ce livre est un ouvrage psychologique
- Ce livre se compose de différents chapitres au nombre de quatre.
Ø Le premier chapitre parle de la souffrance présente dans la vie quotidienne d'un service, celles des soignants surtout, cette souffrance qui peut-elle même entrainer une certaine forme de violence. Toutd'abord, Aline MAURANGES parle de la souffrance des soignants face à la mort. Ensuite, A.MAURANGES parle du quotidien des services face à la souffrance. Le problème principal qui est relevé ici est celui de l'impuissance des soignants à soulager le malade.
Ø Le second chapitre aborde le grand thème des relations conflictuelles que A. MAURANGES décline en plusieurs sous parties:
- La première,se base sur la violence faite sur le corps soignant pour cela A.MAURANGES part de cas concret:
- Le premier est un cas clinique nous démontrant que la difficulté de la communication dû à la barrière de la langue peut engendrer des situations de violences extrêmes de la famille des soignés sur les soignants. Dans ce cas clinique, A.MAURANGES appui sur l'importance dans ces situations du facteurstress des soignants. Elle nous dit aussi que le soignant est la personne de référence, le "représentant symbolique" de l'établissement pour la famille et le patient et dans ces moments là il fait alors office bien souvent de bouc émissaire. Enfin avec ce premier cas concret on remarque l'importance d'une communication claire dans la prise en charge d'un patient et de sa famille, en effet, les motset le ton employé ont un poids insoupçonnable et peuvent changer une situation. Donc dans cette situation plusieurs causes de la violence sont à relever: tout d'abord la tristesse, l'émotion, la colère, l'incompréhension (= substitue aux mots) de la famille face au décès du monsieur, ensuite le problème de communication, la fonction symbolique du soignant irrespecté et enfin un manque dedisponibilité, d'écoute, de compassion et du stress.
- Dans le cas concret suivant, c'est le cas d'un monsieur atteint de bronchopathie chronique obstructive trachéotomisé qui n'a aucun moyen de communication à part un celui de taper sa canne contre la barre en fer du lit. Situation épuisante pour le soignant qui doit se déplacer à longueur de temps. Dans cette situation, A.MAURANGES relève quel'angoisse de la mort du patient qui dans cette situation est toujours présente révèle notre propre angoisse de mort, et la maitrise de celle ci demande d'abord une maitrise de soi même. L'angoisse se mêlant à la fatigue de l'appel incessant peut entrainer une situation de mal être chez le soignant. Même s'il n'y a pas de violence apparente (physique ou verbale) dans cette situation, elle est tout de...
tracking img