Stress test

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1173 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les tests de résistances bancaires (stress test)

Courant 2010, à la demande du Comité Européen des Contrôleurs Bancaires, a été réalisé un exercice de stress test destiné à tester la résistance financière de 91 banques, réparties sur 20 pays.
Les stress tests définissent des scénarios, plutôt portés sur un horizon de un ou deux ans, afin de mesurer l’évolution des portefeuilles de banques(crédits, placements, dette) afin d’estimer le besoin en fonds propres des principales banques. Les scénarios sont transparents et contraints par l’autorité publique.
Le premier scénario est « classique », reprenant des données macroéconomiques de base. Le second reprend des données macroéconomiques bien plus dégradées, voire extrêmes. Les résultats obtenus de chaque scénario sont alors annoncéspubliquement. Concentré sur le risque de crédit et le risque de marché, les conséquences se font sur le ratio core tier 1, estimé à 6% faute de pouvoir harmonisé au niveau européen le ratio. Le risque de liquidité y est exclu pour ne prendre en compte que le risque de solvabilité.

Pour quelles raisons des tests de résistance bancaires sont réalisés ? En premier lieu évidemment, « mieux vautprévenir que guérir ». Par conséquent les périodes de crises bancaires étant relativement plus fréquentes, les banques centrales ainsi que les autorités en charge de la supervision bancaire attachent une importance de plus en plus grandissante à la prévention des risques aux facteurs macroéconomiques. Deuxièmement la dégradation de certains facteurs macroéconomiques incitent à la réalisation de stresstests. Leur poids demeure relativement faible dans les méthodes de régulation et de supervision bancaire alors que l’expérience a montré l’implication des facteurs macroéconomiques dans de précédentes crises comme la crise asiatique de 1997. Enfin, annoncer l’état de santé des principales banques permet de rassurer les investisseurs et autres contreparties bancaires.
En 2008, suite à la faillitede la banque Lehmann Brothers, le gouvernement américain et la banque centrale des Etats-Unis soulèvent de grosses incertitudes concernant les autres banques du pays. Un test de résistance est alors réalisé sur 19 banques influentes des Etats-Unis. Résultat : 10 banques doivent se recapitaliser pour au total 75 milliards de dollars. Bien que les résultats aient été contrariés par des critiques surl’insuffisante sévérité des scénarios, les résultats ont au moins permis de dissiper la méfiance des banques en relançant le marché interbancaire.
En 2010, la reprise économique européenne n’empêche pas une certaine méfiance sur les engagements des banques en dette souveraine de certains pays en difficulté suite à la crise de la dette souveraine grecque, perturbant ainsi inlassablement lesfinancements via le marché interbancaire. Coordonné par le Comité des Superviseurs Bancaires Européens, 91 banques européennes ont été soumises au stress-test de 20 pays différents (et donc contrôlés par 20 superviseurs nationaux différents), dont voici le contenu :
| |France |Eurozone ||Scénario macroéconomique standard |2010 |2011 |2010 |2011 |
|PIB (à prix constant) |1.2 |1.5 |0.7 |1.5 |
|Taux de chômage (en % au 31 dec) |10.2 |10.0 |10.7 |10.9 |
|Tauxd'intérêt à court terme (3 mois) |1.18 |2.05 |1.18 |2.05 |
|(Euribor ou Libor selon le pays) | | | | |
|Taux d'intérêt à long terme (10 ans) |3.81 |4.11 |3.50 |3.80 |
|Prix...
tracking img