Structure organisationnelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2402 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
LA RAISON D’ÊTRE D’UNE STRUCTURE
Pour se développer et atteindre ses objectifs, l’entreprise doit se structurer. La structure permet d’assurer une cohérence entre les différentes actions menées et de contrôler les activités de l’entreprise. Quels sont les principaux facteurs qui déterminent une structure ? Comment peut-on coordonner les différentes activités de l’entreprise ?

Le choix d’unestructure d’entreprise
1. L’élaboration de la structure : un enjeu stratégique
Dès qu’une entreprise commence à grandir, il convient de répartir les tâches entre ses différents membres, et de la doter d’une véritable structure. Définition On peut définir la structure comme « un ensemble de dispositifs permettant de répartir, coordonner et contrôler les activités, et d’orienter le comportement deshommes dans le cadre des objectifs de l’entreprise » (A. Desreumaux). La conception d’une structure d’entreprise peut considérablement influencer son avantage concurrentiel. Une structure non adaptée constitue ainsi un frein au déploiement de la stratégie. Il est essentiel de réfléchir à la structure d’entreprise et aux mécanismes de coordination pour que l’entreprise puisse atteindre sesobjectifs stratégiques. Il semble que la qualité organisationnelle sera essentielle pour l’avenir des entreprises. Le seul fait d’avoir un bon produit ou un bon service ne sera pas suffisant ; il faut également une organisation adaptée aux nouveaux modèles économiques rendus possibles par les réseaux électroniques. C’est l’intelligence organisationnelle qui sera un vrai facteur de différenciationcompétitive. Le changement organisationnel est devenu un enjeu majeur pour les organisations. Pour faire face à un environnement économique complexe et instable, une profonde mutation de la conception des structures organisationnelles et de leur évolution est nécessaire.

SYNTHESE – STRUCTURE- FACTEURS DE CONTINGENCE-CONFIGURATIONS STRUCTURELLES

Page 1

2. Les choix fondamentaux dans l’élaborationd’une structure
Bien qu’une structure d’entreprise dépende de facteurs de contingence, le manager est confronté à cinq choix fondamentaux quand il définit une structure.
La spécialisation du travail Les cinq choix fondamentaux La répartition de l’autorité

La décentralisation des décisions

L’équilibre différenciation -intégration

La coordination des actions

Dans une entreprise, ilest nécessaire de réfléchir à la division du travail (spécialisation) dès que les tâches se multiplient et qu’une même personne ne suffit pas pour y faire face. Cette spécialisation est à étudier à tous les niveaux de l’entreprise, le mode et le degré de spécialisation se faisant à la fois horizontalement (largeur de l’organigramme) et verticalement (hauteur de l’organigramme). Une PME pourra parexemple prévoir une spécialisation par tâches, par fonctions (commerciale, production, financière…) ou selon la nature de sa clientèle (particuliers, professionnels). Quant aux entreprises plus grandes, elles auront tendance à se spécialiser par métiers, par domaines d’activités stratégiques ou encore par zones géographiques. Dans la construction et dans l’évolution de la structure d’une entreprise,il est aussi nécessaire de bien réfléchir à l’exercice de l’autorité et aux décisions qu’on choisit de décentraliser ou de centraliser. Si la décentralisation améliore la réactivité et l’adaptabilité de l’entreprise et renforce la motivation de ses membres, une centralisation peut s’avérer nécessaire pour coordonner les différents services et assurer la cohérence entre l’ensemble des actionsmenées par l’entreprise. Alors que l’autorité dans les entreprises a tendance à être plus éclatée, des problèmes de coordination peuvent se poser. L’objectif des mécanismes de coordination est de maintenir ensemble les différentes parties et les différents acteurs de l’entreprise.

SYNTHESE – STRUCTURE- FACTEURS DE CONTINGENCE-CONFIGURATIONS STRUCTURELLES

Page 2

Mintzberg distingue trois...
tracking img