Structure sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1238 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
I Comment analyser la structure sociale ?

La structure sociale des sociétés traditionnelles

• une société se caractérise par l existence de nombreux groupes sociaux. Néanmoins au sein de cette société on observe des grandes familles sociales qui la structurent.

• Dans les sociétés traditionnelles chacun de ces groupes sociaux à des droits différents justifiés par la différence defonctions exercés. Cette pratique est héréditaire
• Ex: les castes en inde ou la division de la population en 3 groupes dans l’ancien régime(noblesse, clergé, paysans)

La structure sociale des sociétés traditionnelles

• dans les sociétés modernes, c’est principalement le role exerce au sein dusysteme productif qui perme de définir des classe sociales
• classe sociale: rassemble ceux qui ont unefonction , une place ou un role similaire dans le système productif

• la position de chacun peut changer aucours de son existence et differer de cellle des parents

• LES THEORIES TRADITIONNELLLES

• Classe en soi : regroupement des individus qui se ressemblent par leur profession ou leur niveau de vie
• Classe pour soi : prise de conscience d’intérêts communs et la multiplication desliens tisses entre les individus. ILS SONT CARACTERISES PA LEUR MOBILISATION ? LEUR CAPACITE A ENTREPRENDRE DES ACTIONS COMMUNES.

Les classements contemporains

Des classes sociales au pcs

• 1950: INSEE élabore une nomenclature des catégories socioprofessionnelles
• 1982: modification elle devient professions et catégories socioprofessionnelles
• CSP: regroupe les personnes exerçant uneprofession similaire, caractérisé par le niveau de qualification proche et leur place dans la hiérarchie sociale
• La nomenclature est divisé en 8 catégories: agriculteurs, artisans commerçants e chef d'entreprise, cadre et professions intellectuelles supérieurs, professions intermédiaire, employés, ouvriers, retraités et enfin personne n'ayant jamais travaillé.

Le classement selon le revenu

•Dans l analyse social actuelle, l importance des pcs diminue au profit d autres critères de classement notamment le revenu professionnels. Ce classement perme de faire des comparaisons intra européenne a la différence de la csp car les catégories socio professionnelles différent selon le pays.

Le classement selon les modes de consommation

• Les études de marche cherchent souvent à regrouperdes personnes sur la base de mode de consommation homogène.
• Ex : « les bobos » est une expression courante pour designer les personnes a pouvoir d’achat élevé.


La moyennisation ou exclusion ?

La moyennisation

• La prospérité des 30 glorieuses a produit un rapprochement des niveaux de vie et une réduction des inégalités.
Elle passe de 1/3 de la population en 1960 a 2/3 en 2005.
•Cette idée est développée par H.Mendras. Il analyse les transformations de la société villageoise et prévoit la fin de l’opposition entre ville et campagne. Agriculteurs et campagnards s’urbanisent. Ainsi les différents groupes qui composent notre société tendent désormais a partager le même mode de vie.La société a la forme d’une toupie construite autour d’une constellation centrale excisantsa force sur le autres groupes.
• Néanmoins cette nouvelle classe moyenne est très hétérogène. Ainsi le sentiment d’appartenance est faible car il y a une divergence d’opinion et de valeur.

La moyennisation est remise en cause

• Crainte de déclassement
• Fin de l’ascension sociale
• Inversion des mvts de réduction d’inégalités.

Exclusion sociale
• Chirac dit : la plus grandeinégalités c’est le chômage
• Ex : postier a un revenu modeste mais ac une grande sécurité d’emplois. Il est donc inclus dans la société tandis que ce que ceux qui enchainent les petits boulot ne peuvent pas obtenir de crédit, de logement donc ils sont exclus.
• Récession de 1993 : hausse du chômage « la société en sablier ».










Comment rendre compte de la mobilité sociale

Qu’...