Structures de la trag"die

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (580 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les structures de la tragédie

Structure de la tragédie grecque

La tragédie grecque a une structure immuable : elle se compose d’un prologue, de trois épisodes et d’un exode.

Le chœur seulpeut intervenir entre ces cinq actes par la voix de son chef, le coryphée, ou de toutes ses voix, dialogue avec l’acteur.

Aussitôt après le prologue, par cinq rangs de trois choreutes chacun, lechœur fait son entrée sur un pas gravement dansé. Cette danse était constituée de mouvements appelés "marches" et de poses appelées "figures". La figure rendait l’expression de la personne ; la marchel’action et la passion.

Structure de la tragédie classique

La tragédie classique est organisée par la règle des trois unités :
unité de temps
unité de lieu
unité d’action

La structurede la tragédie est constituée de deux plans séparés : le chœur et les protagonistes du drame.- Le chœur, constitué de citoyens se situe dans l'orchestra. Il y danse et y chante.- Les acteurs jouentdes personnages individualisés représentant les héros mythiques.A cette séparation spatiale s'ajoute la différence d'expression : le chœur s'exprime en strophes chantées ; les personnages dans un genrevoisin de la langue parlée.Par la suite, les acteurs vont prendre plus d'importance, seront plus nombreux et le chœur aura un rôle moindre. L'action sera le centre du drame.
L’action de la tragédieclassique se déroule, en effet, en un jour, de l’aurore au coucher du soleil. C’est dans le temps qui sépare les différents actes que l’action évolue, chaque acte permettant de prendre en comptel’évolution qui vient d’avoir lieu.

Dans la mythologie grecque, le destin se déchaîne souvent contre un petit nombre de victimes désignées, coupables d’arrogance ou de démesure.

Le XVIIe siècle a vupeu à peu s’imposer la règle des trois unités. Cette règle permet au dramaturge d’accroître l’efficacité théâtrale, de rendre l’action plus vraisemblable.
L’unité d’action : les intrigues...
tracking img