Stv la vie des dechets

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Vocabulaire :

Humus : matière sombre du sol qui provient de la décomposition des débris végétaux (litière de feuilles mortes par exemple) et cadavres d'animaux.
Microfaune : ensemble des animaux de petite taille que l'on observe dans la litière. Ils contribuent à la décomposition de la matière organique et la formation d'un sol.
Décomposer : détruire un élément en séparant les constituantsqui le composent.
Dégradation : destruction progressive.
Litière : couche de feuilles mortes en décomposition que l'on observe en forêt à la surface du sol.
Biodégradable : qui peut être décomposé par des êtres vivants.
Recyclage : réutilisation de matières.
Sol : partie de la surface de la Terre, située au-dessus du sous-sol. Il est composé de la litière, de la couche d'humus et de la coucheminérale.
Pollution : dégradation de l’environnement humain par des rejets de déchets.
Tri sélectif : action de trier les déchets suivant leur composition.
Pollution : dégradation de l’environnement humain par des rejets de déchets.
Tri sélectif : action de trier les déchets suivant leur composition.

A retenir :
.
Le sol sur lequel nous évoluons se transforme au cours du temps, desvégétaux s'y développent, d'autres disparaissent, les animaux et l'homme y laissent des traces de leur passage. Ce sol est un lieu de décomposition et de renouvellement. Qu'est ce qui peut être responsable de cette décomposition ? Le sol contient-il que des éléments décomposables, à l'échelle humaine ?
I) la décomposition de la matière organique.
Le sol est un mélange de restes d'êtres vivants et dematière minérale. La matière minérale provient d'une part des roches du sous-sol et d'autres part d'une transformation de la matière organique des restes d'êtres vivants. Cette matière organique est transformée par des êtres vivants (animaux, végétaux et champignons) que l'on qualifie de décomposeurs.
II) Tout n'est pas biodégradable.
Les substances organiques sont biodégradables, leur dégradationest plus ou moins rapide mais dure au maximum quelques années. Les déchets rejetés par l'homme (sacs en plastiques, verre…) ne sont pas biodégradables, et peuvent persister des centaines d'années ( une bouteille en verre peut persister plus de 4 000 ans).
L'homme doit tenir compte de ce constat et, dans le cadre d'un développement durable, adopter des solutions respectueuses de l'environnement :recycler les matières organiques, rechercher des matières biodégradables pour ses emballages, trier ses déchets…


La durée de vie des déchets dans la nature :


Mouchoirs en papier > 3 mois


Allumette en bois > 6 mois

Chewing-gum > 5 ans

Boîte de conserve en fer > de 200 à 500 ans

Sac en plastique > 450 ans


Carte téléphonique > 1 000 ansBouteille de verre > 4 000 ans





LA SECONDE VIE DES DECHETS


Le verre

Le verre est indéfiniment recyclable. En France, une bouteille en verre sur trois est recyclée, soit environ 1,3 million de tonnes. En quelques années, le calcin (les débris de verre) est devenu la principale matière première utilisée par les entreprises dans la fabrication du verre. On économise ainsi plus de800 000 tonnes de sable par an, sans compter l’énergie nécessaire à sa transformation.
Avec une bouteille de verre (en morceaux), on fabrique une bouteille de verre.





L'aluminium

Présent dans les boîtes de conserves, les emballages cosmétiques, les casseroles, les voitures, les bateaux, les bâtiments, les avions d'Airbus ou dans la fusée Ariane, il est lui aussi indéfinimentrecyclable. Son coût de fabrication reste très élevé (du fait notamment de l'utilisation massive de l'électricité), c’est pourquoi son recyclage représente un enjeu économique majeur.
Avec 670 canettes on fabrique un VTT.






Le plastique

Produit dérivé du pétrole, le plastique envahit toutes les sphères de notre vie. Bouteilles, flacons, ordinateurs, emballages de CD,...
tracking img