Style d'ecriture de flaubert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1508 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 28 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MADAME BOVARY
Flaubert

Date de 1ère publication: 1857

Introduction:

← Flaubert a écrit ce roman pour montrer aux femmes de l'époque de se contenter de leur vie et de ne pas vouloir la vie des héroïnes de romans.
← Emma, dans son roman, pallie devant la réalité de la vie. C'est une éternelle insatisfaite, elle rêve d'un idéal inaccessible.

L'incipit:

← Au début du texte, le"nous" de la narration donne un caractère autobiographique: Flaubert se met dans la peau d'un des élèves et retrace son vécu.
← Flaubert est donc présent dans la narration mais de manière discrète.
← L'auteur fait une description réaliste en donnant beaucoup de détails. Sa description est cependant subjective: il prend ses distances en faisant une opposition entre les bourgeois en l'occurrencelui et Charles Bovary qui est un paysan.
← La description réaliste possède avant tout une valeur informative c’est à dire qu'elle constitue une sorte de reportage sur la réalité que le lecteur ne connaît pas ou dont il n'a qu'une vague idée.
← Ici en plus de cela elle a une valeur symbolique c’est à dire que les lieux et les objets permettent de comprendre la psychologie des personnages ou lanature de l'intrigue: ici la vie médiocre de Charles et de sa future femme.

La Multiplicité des points de vue:

← Dans tout le roman Flaubert décrit les scènes avec différents points de vue:
1. Quand l'auteur sait tout ce qui se passe et prend une vue d'ensemble du passé, il a une position postérieure alors il est omniscient que l’on peut aussi appeler focalisation 0.
2.Quand Flaubert ne décrit que ce qu'il voit il est alors en en focalisation externe. Mais il n'est pas forcement neutre: sa description est parfois stéréotypée.
3. Quand c'est le personnage du roman qui voit la scène, ce qui est le cas la plupart du temps, c'est de la focalisation interne. De manière générale, dans ce roman toute l'histoire passe par les yeux de l'héroïne, Emma.
←L'écrivain se compare à Dieu, c’est à dire qu'il doit être présent mais de manière invisible: il ne doit en aucun cas donner son avis.
← Avoir plusieurs visions de la chose et passer d'un point de vue à l'autre rend le roman plus réel et crédible.
← Le fait d'utiliser la focalisation interne de manière dominante permet l'impersonnalité de l'œuvre et d'être le plus vrai possible.
← Les principauxprincipes esthétiques de Flaubert sont:
1. décrire la réalité qui l'entoure avec précision
2. être absent de la narration impersonnalité de l'œuvre
3. la recherche du beau c’est à dire le livre parfait (forme, style…) c'est pour Flaubert l'équivalant du Vrai. L'auteur pense que du moment où le livre est parfait il se suffit à lui même et c'est là où l'impersonnalitéest importante.

Le Mirage du grand Monde:

← Flaubert a réussit a l'intérieur d'une même page à montrer successivement les différents sentiments d'Emma:
1. Tout d'abord: elle est de mauvaise humeur et méchante ce sentiment est soutenu par le style direct; ce dernier sert à rendre plus vivant la scène et les personnages plus réels. Mais elle est aussi excitée comme une puce: lors dela préparation du bal, elle est très méticuleuse, elle se sent comme une personne de haut rang, elle réalise son rêve.
2. le seul moment où elle est heureuse dans tout le livre est quand les gens dansent au bal.
3. ensuite lors des conversations elle ne se sent pas à sa place, elle est mal à l'aise, car elle ne comprend pas tout.
4. Et dans un dernier temps elle retourneà la réalité et découvre qu'elle n'aura jamais tout ce qu'elle veut. Lors du bal ce retour à la réalité ce fait quand une vitre est brisée et qu'elle aperçoit des paysans, son vrai monde.
← L'auteur va utiliser de nombreuses énumérations et personnifications pour animer la description ce qui va la rendre plus réelle.
← Flaubert va se moquer d'Emma en faisant une satire de la futilité de...
tracking img