Suis-je libre de penser ce que je veux?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1287 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’introduction du texte de Sophocle d’Œdipe Roi,
Trad. De J. Lacarrière V av. J-C

Tragique antique Homère
Le mythe d’Œdipe était une tradition orale auteurs tragiques avec des versions
différents

Cycle Thébain :

Cadmos

Labdacos

roi de ThèbesLaïos + Jocaste

Œdipe
Abandonné sur le Mont-Cythéron

Œdipe veut connaître sa vérité : c’est cela qui fera son malheur
Oracle et Pythie à Delphes
Dans l’énigme : vie réduite à une journée: perversion du temps => se rapporte à Œdipe car il ne respecte pas les générations : se marie avec sa mère.

Sophocle fait commencer l’action de sa pièce au moment où la peste s’abat sur la ville, alors qu’Œdipe a déjà accompli son destin.

Dramatique : qui concerne l’action théâtrale
Dans le théâtre antique, le spectacle avait des parties musicales, chantées => chœurs (se trouve dansl’orchestra).
Les acteurs sont tous des hommes, ils portent des masques.
Le chef de chœur est le coryphée : il peut parler avec les acteurs lors des dialogues.
Selon Aristote : Œdipe roi, est la plus belle tragédie :
- Car unité de temps : ne raconte pas tout le mythe.
- Car Œdipe incarnation même du héros tragique : à moitié coupable, à moitié innocent.
Progression dramatique péripéties dénouement: développement de l’action.
Cette scène se situe dans le nœud de l’action : Œdipe s’investit entièrement dans l’enquête sur la mort de Laïos.
« Terrible est le savoir quand le savoir est inutile » => Tirésias dit cela car ne veut d’abord pas dévoiler vérité à Œdipe.
Puis Tirésias, commence à s’énerver et accuse Œdipe du meurtre de Laïos.

Lecture AnalytiqueŒdipe Roi

On peut étudier la progression de l’action (cf. p.170)
 Scène statique (≠ dynamique) car pas de didascalies.
Souvent pas de didascalies dans les tragédies grecques.
Dialogue : stichomythies puis tirades.
Progression argumentative. Quels sont les arguments ?

I- Les personnages
-> Aspect extérieur ?
Condition sociale ?
Portée symbolique.
Fonction dramatique ? : rôledans l’action -> schéma actantiel registre de chaque personnage. (cf. p.168)
§ Personnages présents : 4 (enfants, coryphée).
Le coryphée a à peine une fonction dramatique donne des conseils, commente, n’est pas écouté. Il symbolise le peuple, c’est un arbitre.

(§ : Le devin apparence, portée symbolique
§ : Caractère fonction dramatique)

§ Tirésias : - le devin : doit prédire l’avenir : «prophète », « oracle », « augures » : présage, signe annonciateur. Devint doit être capable s’interpréter des signes (présages) que lui envoient les dieux.

Il est représenté somme vieux et aveugle (l.10 : « aveugle ») car on est en relation avec les Dieux, on ne peut pas voir la terre, on voit le ciel : on ne veut pas voir les deux.
Tirésias est incapable d’agir : (l.16 « Apollon saura… »).Il est une représentation symbolique de la fatalité : l.57 : « tu m’échapperas pas… te réserves ».
Tirésias se met en colère, comme Œdipe, et veut défendre sa dignité :
En effet, Œdipe le traite d’ « ignare » et « mercantile ».
l.3 : défi : « Tu préfères sans doute que je me taise ».
Véhémence.
Ce personnage défend donc son orgueil et sa dignité.
Tirésias parle par énigme, il ne dévoile pasla vérité. Malgré les apparences, c’est un adjuvant ; il laisse Œdipe deviner.
l.48 : métonymie l.49 : « lit »
Il incarne donc Apollon, qui lui aussi parle toujours par énigme.
Faiblesse du personnage car entre en s’appuyant sur un enfant.

§§ Œdipe : c’est un tyran ≠ roi. Car le roi hérite, le tyran obtient le trône par ses propres moyens. Cela explique pourquoi Œdipe se croit tyran...
tracking img