Suis je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1490 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Suis je responsable de ce dont je n'ai pas conscience ?

Afin de mieux comprendre le sujet il semblerait bon de définir les deux mots importants et complexe du sujet donnée. A commencer par la conscience qui est la capacité de se percevoir, de s'identifier , de penser et de se comporter correctement. La conscience est un mélange entre l'appréhension subjective de notre vécu et la perceptionobjective de la réalité. La conscience et la pensée sont donc étroitement liées d'où l'expression cartésienne « cogito ergo sum », je pense donc je suis.Ce qui voudrait dire que du fait que je pense , je sais qui je suis et donc je sais ce que je fais. De ce fait la conscience n'appartient qu'aux hommes ou à quelques animaux.Cependant si l'homme est conscient il peut aussi être inconscient comme levoit Freud où l'inconscience serait faite de désirs refoulées due à un certain mélancolisme que ce soit des actes manqués des maladresses ou encore des rêves. Puis la notion de responsabilité, c'est à dire se reconnaître comme auteur d'un fait et répondre de ces actes. C'est ainsi que de multiples questions surgissent face à des situations qui à priori nous paraissent évidentes tel que par exemplelorsque l'on regarde un film surnaturel sans vraiment y porter attention, notre cerveau l'enregistre mais l'on est pas véritablement conscient de l'intention réelle de son auteur c'est donc ce qui s'apelle de la manipulation. Ainsi« De quoi est-t'on véritablement conscient ? » On n'est pas conscient de notre attitude face à la vue du film , qui nous hypnotise et qui nous pousse au rêve. Suis-jedonc responsable étant donnée que je n'en suis pas conscient ? Ma responsabilité est elle alors engagé ? Ce sera donc à travers le sujet donnée que l'on essayera de répondre à la question de responsabilité ou non face à ce que l'on a pas conscience de faire. Mais le vrai problème sera plutot de savoir si l'on est responsable de nos actes qui ne dépendent pas de nos intentions ?
Pour cela je mebaserai la théorie Freudienne basée sur l'inconscience et la conscience refoulée que j'opposerai ensuite à la pensée de Descartes et d'autres ,plus rationnelle, où l'homme est un penseur et de ce fait responsable de ses actes

Selon Freud l'homme est un être conscient mais qui obéirait à certains ordres de provenances inconnues dépassant toute conscience humaine. Il dit d'ailleurs « ça pense »« ça agit ».C'est ainsi que l'on verrait apparaître l'idée des cerveaux dans une cuve où la conscience humaine ne serait en fait manipuler par un malin génie ainsi nous ne serions pas véritablement conscient de nos actes et donc pas responsables non plus de nos agissements. De plus les rêves , les fantasmes et les actes manquées seraient un preuve supplémentaire que l'inconscient existe vraiment, eneffet on ne peut choisir de rêver d'une telle chose ou d'une autre c'est notre inconscient qui agit et l'on peut y échapper d'où l'idée de puissance supérieure et d'incontrôlable par l'homme. L'expression «  si , j'avais su » vient aussi argumenté le fait qu'on peut donc pas se tout contrôler et que l'on ne choisit pas en pleine conscience ce que l'on fait et que l'on n'est donc pas responsable dece que l'on fait. Freud décrit l'activité de mentale de l'homme comme une résultante de pulsions cherchant à s'exprimer mais qui sont elles même censurer ou contrôler que l'homme se force de canaliser jusqu'à un certain point d'où les déviances humaines due à un problème de maîtrise de celles-ci tel que la boulimie,par exemple, chaque être humain ressent le besoin de manger et le canalise sansvéritablement sans rendre compte tout au long de la journée en attendant les repas dit classiques, le boulimique ,lui, ne gère pas cette pulsion et ainsi mangent dès que la faim se fait ressentir, c'est l'idée même de la conscience refoulé. C'est aussi sous cette idée que peut naître la folie chez l'homme celui-ci ne contrôlant plus ses pulsions, n'est plus tout à fait lui même , il est donc...
tracking img