Suis-je un corps ou ai-je un corps ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (769 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
SUIS-JE UN CORPS OU AI-JE UN CORPS ?

INTRODUCTION :

De nos jours, le corps détient une grande importance du fait de sa beauté ou non, un terme bien illusoire du fait de sa définition propre àchacun. Une personne pourrait me trouver belle tandis qu’une autre non. Mais qu’est-ce qu’un corps ? Ici nous parlerons du corps humain que l’homme peut percevoir et qui existe en dehors de lui. De cefait un corps possède une masse et occupe un espace.
De plus si une personne quelconque me critique sur mon physique, je me sentirais blessée. Pourtant ce n’est pas mon corps qui est blessé mais monesprit. Dans ces conditions c’est le sujet qui donne de l’importance à son corps. Nous pouvons alors nous interroger sur cette double question : Suis-je un corps ou ai-je un corps ?

I. SUIS-JEUN CORPS :

De ce fait mon esprit pouvant être blessé par une remarque sur mon physique, nous pouvons alors parler de conscience. Et dans ces conditions, il ne pourrait y avoir de conscience sanscorps.
Nous ne sommes pas des esprits pensant, conscient, tels des spectres. Nous pouvons êtres touchés, nous ne sommes pas des illusions, notre corps est bien constitué de matière. De ce fait, commeun objet, le corps humain a des caractéristiques propres que l’on retrouve pour chaque individu et qui permettent sa reconnaissance.
Cependant avoir un corps est totalement différent que d’avoir unevoiture par exemple. On ne peut observer son corps sous toutes les coutures (de dessus, de dessous, de dos, etc..). Nous sommes un corps. Nous contrôlons nous-mêmes nos corps, nous sommes les seulsaux commandes. Personne d’autre ne peut contrôler pour nous notre corps. Nous en sommes propriétaire. Nous sommes ce corps.
Dans toute notre vie, il y a de nombreuses fois où nous n’avons pasconscience de notre corps. Nous pouvons alors nous sentir « laid » alors que nous sommes « beau », nous pouvons penser avoir vingt ans dans notre esprit alors que nous en avons cinquante, que l’on est une...