Suite de la parure de maupassant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (529 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Mme Forestier, fort émue, lui prit les deux mains :
"Oh! ma pauvre Mathilde! Mais la mienne était fausse. Elle valait au plus cinq cents francs!..."
Mathilde n'en croyait pas ses oreilles. Elleresta là , debout devant Mme Forestier, tétanisée par les paroles de cette derniere .
" Mathilde? Mathilde?parle! dit quelque chose "
Mathilde qui palissait a vue d'oeil n'arrivait pas aà pronnoncer unmot.
"Mathilde, tu vas bien?"
Soudain Mathilde hurla de désespoir:
"non, comment veutx-tu que j'aille bien?
Elle continua plus calmement:
"Tu m'apprends que nous avons passé mon mari et moi dixans de notre vie à rembourser une parure de diamants qui ne valait rien .Il faut que je m'assois"
Mathilde partit s'asseoir tel un automate sur un banc.Des larmes de desespoires lui piquaient lesyeux.
"Jeanne, dis moi que ce n'est pas vrai?"
Mme Forestier vu l'etat dans lequel se trouvait son amie ,fut prise de remord .Elle n'aurait peut étre pas du lui annoncer cette vérité
"Jeanne,poursuivit Mathilde, pourquoi? pourquoi? dix ans tu réalises, dix ans ..."
Mme Forestier, triste de voir Mathilde aussi désespérée , esseya de la consoler en lui déclarant un peu maladroitement:
"Je peuxvendre la parure, et te donner l'argent.Pendant toutes ses années , elle est restée dans son écrin car je ne l'aimais pas vraiement. Je la trouvais trop tape à l'oeil.
Mathilde répondit entre deuxsanglots .
Meme si je récupère mon argent, cela ne me redonnera jamais les dix ans de ma vie .Regarde ce que je suis devenue : je suis vieille , je suis minable, je suis une femme du peuple
"Non,Mathilde ! ressaisis toi "
Mathilde ferma les yeux et prit le temps de réfléchir un instant.
"Ecoute, Jeanne ! tu viens de me dire que tu n'aimais pas ce collier trop "clinquant" à l'inverse de moi carsi je l'ai choisi, c'est pour qu'on le remarque, pour qu'on me remarque .
Mme Forestier éssayant par tous les moyens de redonner le sourire à son amie l'interrompit :
"Mais il t'allait à ravir"...
tracking img