Suivi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7018 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les stratégies d’internationalisation

Sommaire

Sommaire 2

1.Les différentes stratégies d’internationalisation 5

1.1.La joint venture 5
1.2.La Franchise 5
1.3.La Filiale 5
1.4.Le Rachat 6

2.Présentation de la grande distribution dans le monde 7

2.1.Les principaux distributeurs mondiaux 7
2.2.La tendance des marchés mondiaux 8
2.2.1.Le marché européen 82.2.2.Le marché américain 8
2.2.3.L’Amérique latine 8
2.2.4.L’Asie 8
2.2.5.L’Afrique 8
2.2.6.L’Océanie 9

3.Les Raisons de l’internationalisation des distributeurs 10

3.1.Les raisons économiques  10
3.2.Les raisons politiques  10
3.3.Les raisons financières  10
3.4.Les raisons réglementaires  10
3.5.Les raisons socio-économiques  11
3.6.Les raisonsconcurrentielles  11
3.7.Les raisons technologiques  11

4.Les Différentes Législations 12

5.Comment s’internationaliser ? 14

5.1.Les préalables à une internationalisation réussie. 14
5.1.1.Disposer de concepts forts sur son marché domestique 14
5.1.2.L’exportabilité du concept d’enseigne 14
5.1.3.L’exportabilité et maîtrise de la chaîne d’offre 15
5.1.4.L’exportabilitéd’une enseigne et l’avantage compétitif. 15
5.2.Choisir le bon Pays pour s’internationaliser 15
5.3.Les différentes phases du processus d’internationalisation 16

6.Les limites des stratégies d’internationalisation 19

6.1.Le facteur législatif 19
6.2.Le facteur financier 19
6.3.Le facteur humain 19
6.4.Le facteur culturel 20

7.Exemple d’internationalisation d’entreprise21

7.1.L’exemple positif d’Auchan en Espagne 21
7.2.L’exemple négatif de carrefour 22
7.2.1.L’Argentine première ouverture : 1982 22
7.2.2.Au Mexique première ouverture en 1994: 22
7.2.3.A Hong Kong première ouverture en 1996: 22
7.2.4.Au Japon, première ouverture décembre 2000 : 22

Conclusion 24

L’internationalisation est donc une tendance certaine sur le marchémondial. Les grands groupes européens et américains sont obligés de s’internationaliser. Si presque tous les groupes européens ont franchi le pas, certains groupes américains se contentent de leur marché national. Cependant avec l’essoufflement de la grande distribution et notamment sur ces marchés matures, l’avenir de ces groupes est à l’international. 24

Cependant, l’internationalisationn’est pas une prise de décision classique pour un distributeur et chaque nouveau marché étranger est un investissement considérable, d’un point de vue financier et stratégique. Les implantations à l’étranger sont le résultat d’années de recherches et d’études. 24

Malgré ces internationalisations très étudiées, il n’est pas rare de rencontrer des échecs. Une mauvaise stratégie, une méconnaissance descultures ou un mauvais choix de produit ont forcé de grands groupes tels que Carrefour ou Wal-Mart à se retirer de certains marchés. 24

L’internationalisation de la grande distribution n’est donc pas un phénomène temporaire et dans le futur tous les grands distributeurs devraient se tourner vers l’international. De plus, des continents comme l’Asie, restent des continents très intéressants pourles distributeurs, car il existe encore de très fortes possibilités de développement. 24

Bibliographie 25

Introduction pour l exemple 

L’internationalisation des groupes de distribution n’est pas un phénomène nouveau puisque les premières initiatives remontent aux années 70 et certaines enseignes comme carrefour en fond leur clé de réussite. D’ailleurs après une forte accélération duphénomène dans les années 90, l’internationalisation est quasiment devenue une étape obligatoire pour les grands groupes mondiaux de la distribution, car ces derniers sont confrontés à une forte concurrence sur leur territoire, ce qui les oblige à adopter des stratégies s’ils veulent rester compétitifs sur leur marché. Ainsi, l’internationalisation va être une des stratégies que les enseignes...
tracking img