Sujet bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|[pic] |Fiche de travail Histoire 2010-2011 |

LE MOYEN-ORIENT de 1945 à nos jours, une zone de conflits.

1- Définition

Ce terme désigne un espace très étendu, de l’Egypte à l’Afghanistan, et de la péninsule arabique à l’Iran.

[pic]

Histoire Terminale L, ES, S Nathan 2004

Commentairede la carte

La Mecque et Médine sont des lieux de pèlerinage musulman, Jérusalem la capitale des 3 grandes religions monothéistes.

Les principaux conflits récents apparaissent.

Par le détroit d’Ormuz, transite le pétrole de la région : il commande l'accès à des pays producteurs d'hydrocarbures aussi importants que l'Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, les Émirats arabes unis, Bahreïn etl'Irak. Ici passe plus du quart de la production mondiale de pétrole et, surtout, un huitième du brut utilisé aux États-Unis, un quart de celui utilisé en Europe et un tiers de celui utilisé au Japon.

Le canal de Suez, administré et géré par l’Egypte, joue un grand rôle dans l’économie mondiale pour le transport des marchandises surtout.

2-Un espace très diversifié

Les contrastes sontgéographiques –juxtaposition de hautes montagnes, déserts, steppes, plaines peu étendues-, climatiques-même si l’aridité domine-mais aussi culturels. Espace de grande diversité ethnique et linguistique à l’origine de nombreux conflits-avec le peuple kurde par ex-, il est très marqué par la religion puisqu’il a vu naitre le monothéisme, a été le berceau des trois religions « du Livre » : judaïsme,christianisme, islam.

Les communautés juives, autrefois très dispersées au sein du Moyen-Orient, sont désormais rassemblées en quasi-totalité dans l’Etat d’Israël, créé en 1948.

Les Eglises chrétiennes sont très émiettées et leurs effectifs sont en déclin : on compterait environ 1,6 million de catholiques et 8 millions de chrétiens orthodoxes. Leur avenir est incertain dans un environnementméfiant, voire hostile.

3- Des points communs aux pays de cet ensemble

3.1 Un espace musulman avant tout

Cette région constitue aujourd’hui « le centre de l’islam ». La civilisation islamique a profondément façonné les peuples et leurs mentalités. Point de village sans la masse blanche de la mosquée, dont les minarets s’élancent vers le ciel.

■ Cependant cetteincontestable unité apparente est à nuancer car l’islam est divisé en deux grandes tendances : Sunnites et Chiites, elles-mêmes scindées en courants modernistes ou fondamentalistes, c'est-à-dire intégristes. L’opposition entre les deux grandes familles, à l‘origine d’ordre théologique, n’a cessé de s’approfondir avec le temps et donne parfois lieu à un affrontement fratricide, comme en Irak, où les Chiitesau pouvoir sont majoritaires.

Notons que la grande majorité des musulmans est sunnite-plus d’un milliard dans le monde dont 300 millions environ dans la région-, les Chiites regroupant 180 millions de croyants, en très grande majorité au Moyen-Orient : Iran 90 % de la population, Irak, et d’importantes minorités en Turquie et Afghanistan.

3. 2 Un « Sud » souvent proche de l’Europe

➢Extrême jeunesse des populations

Les taux de natalité et de fécondité comptaient parmi les plus élevés de la planète et expliquent l’accroissement considérable de la population dans cette région depuis un demi-siècle. Depuis le début de la décennie 1990, l’évolution est spectaculaire : recul important de la fécondité. Mais, en raison de la jeunesse de la population, les taux de natalitéreculent moins vite.

➢ Pauvreté

C’est un autre aspect du sous-développement, même si l’économie pétrolière a engendré des transformations, enrichissant considérablement les grands pays producteurs comme l’Arabie Saoudite, le Koweit, et certaines couches très minoritaires de la population. Analphabétisme et inégalités sociales, chômage des jeunes, assujettissement des femmes,...
tracking img