Sujet : certains economistes et hommes politiques considerent que la rigidite cree par la regulation fordiste est a l’origine du chomage . pensez-vous qu’un renouveau de la flexibilite permettrait de resorber le chomage ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3255 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SUJET : CERTAINS ECONOMISTES ET HOMMES POLITIQUES CONSIDERENT QUE LA RIGIDITE CREE PAR LA REGULATION FORDISTE EST A L’ORIGINE DU CHOMAGE . PENSEZ-VOUS QU’UN RENOUVEAU DE LA FLEXIBILITE PERMETTRAIT DE RESORBER LE CHOMAGE ?

En France , la solution retenue pour réduire le chômage , qui touche aujourd’hui plus de 12 % de la population active , est la réduction du temps de travail . La durée légaledu travail passerait de 39 à 345 heures ; chaque salarié travaillant moins , le gouvernement estime que les entreprises devraient embaucher plus . Or le CNPF s’est vivement lancé contre ce projet , estimant que « les entreprises françaises ne peuvent plus subir de législations trop spécifiques » ( doc 5 ) . La RDT ne créerait pas d’emplois , car elle alourdirait les coûts des entreprises , tantau niveau des salaires , qu’au niveau des réglementations .Or selon le CNPF , c’est le contraire qu’il faudrait faire : réduire le coût du travail et supprimer les réglementations .
Ainsi , conformément à l’analyse néo-classique , le retour au plein-emploi se ferait grâce au retour au marché de cpp , que 40 ans de régulation fordiste ont abandonné . Pour résoudre le chômage , il faudrait que lesentreprises puissent adapter, au jour le jour, les effectifs et les salaires en fonction de la conjoncture . Or , cette flexibilité quantitative externe , quand elle a été appliquée , n’a pas permis de réduire fortement le taux de chômage . L’échec de ce type de flexibilité ne doit pourtant pas empêcher les entreprises de s’adapter , mais elles doivent le faire d’une autre manière , en développantune flexibilité quantitative interne .

I ) LA FLEXIBILITE DE L’EMPLOI ET DU SALAIRE DOIT REDUIRE LE CHOMAGE

La régulation fordiste a transformé le travail , qui était un facteur variable en un facteur fixe . Et cette régulation a été à l’origine d’une augmentation du chômage , car on remarque que les pays qui ont adopté une flexibilité quantitative , au niveau des salaires et du contrat detravail , ont des taux de chômage nettement plus faibles . La solution au chômage serait donc de rendre à nouveau flexible le travail .

A ) LA REGULATION FORDISTE A CREE UNE RIGIDITE DU TRAVAIL .

1° ) LA REGULATION MONOPOLISTE DU MARCHE DU TRAVAIL .

D’après R.BOYER , l’apparition de la régulation fordiste s’est traduite après 1945 par :
- une indexation des salaires sur les prix
- uneindexation ex-ante des salaires sur la productivité
- une insensibilité accrue du salaire et de l’emploi aux déséquilibres présents sur le marché du travail
- une intervention de l’Etat : l’Etat a imposé aux entreprises le développement des conventions collectives au niveau de la branche et a instauré le SMIG ( Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti : le SMIG devait suivre l’inflation pourpermettre de conserver le même pouvoir d’achat ) puis le SMIC ( en 69 , Salaire Minimum interprofessionnel de Croissance : le SMIC doit suivre l’inflation et la croissance économique pour que les salaires les plus bas profitent des fruits de la croissance )

2°) A CREE UNE RIGIDITE DU TRAVAIL

En effet , le travail devient un facteur fixe , tant au niveau de son prix que de son utilisation :
-au niveau du prix : le salaire ne peut plus varier , et notamment baisser , du fait de l’existence du SMIC .
- au niveau de son utilisation : l’embauche devient difficile , car le licenciement est difficile du fait de la protection des salariés développée par le Contrat à Durée Indéterminée : les motifs de licenciement sont rares ( fautes grave , licenciement économique , démission )

B ) QUIEST A L’ORIGINE DU CHOMAGE .

Or , on remarque que les pays qui ont développé une rigidité du travail forte , tant au niveau du salaire qu’au niveau du contrat de travail, sont aussi ceux qui ont les taux de chômage les plus élevés ( docs 1 et 2 ) .
- au niveau des salaires ( doc 1 ) : on note , en effet , une nette corrélation entre rigidité des salaires réels ( salaires nominaux moins...
tracking img