Sujet de francais bts 2009

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

SESSION 2009

ICULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION

AUCUN MATERIEL N'EST AUTORISÉ

Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu'il est complet. Le sujet comporte 6 pages, numérotées de 1 à 6 .

PREMIÈRE PARTIE: SYNTHÈSE (40 points)

DEUXIÈME PARTIE: ÉCRITURE PERSONNELLE (20 points)

Durée: 4 heures

09-CULTGEN

Page

1 sur 6

PREMIERE PARTIE:SYNTHESE ( /40 POINTS)

Le détour

Vous rédigerez une synthèse concise,objective et ordonnée des documents suivants:
:

Document 1

Georges Balandier, le Détour, Pouvoir et modernité (1985)

Document 2

:

Denis Boisseau, Ne vaut pas le voyage, Revue La Licorne (2000)
« »,

Document 3 Document 4

:

La Fontaine,

Le Renard et le Bouc

Fables (1668-1694)

:

JacquesAttali, Chemins de Sagesse - Traité du Labyrinthe (1996)

DEUXIEME PARTIE: ECRITURE PERSONNELLE ( /20 POINTS)
Selon vous, l'important est-il d'arriver à ses fins, quel que soit le détour utilisé? Vous répondrez d'une façon argumentée à cette question en vous appuyant sur les documents du corpus, vos lectures de l'année et vos connaissances personnelles.

09-CULTGEN

Page 2

sur

6 Document 1

La ruse cachée
La ruse est toujours tapie dans les entreprises humaines. Les grandes constructions symboliques et les mythologies la montrent à l'œuvre sous des figures multiples. Elle domine l'univers culturel de la Grèce ancienne: Metis la symbolise. La metis est une forme de rintelligence impliquant un ensemble d'attitudes mentales « qui combinent le flair, la sagacité, ladébrouillardise, l'attention vigilante, le sens de l'opportunité, des habiletés diverses, une expérience longuement acquise». Elle s'applique aux situations mouvantes et ambiguës, elle mène son jeu à leur occasion; elle fait que le tricheur vainqueur ne souffre pas du discrédit; elle donne un emploi aux « puissances de la tromperie». La ruse intervient au royaume des

5

10

dieux; Zeus lui doitl'existence et il l' « épouse», il allie le pouvoir de simulation à son propre pouvoir; Athéna marie la raison à la ru.se, et les diverses puissances divines en ont chacune une part, investie dans les savoirs dont elles sont titulaire�. Son expression mythique la constitue servante de l'intelligence. Sa réalisation humaine est Ulysse1 qui ne recherche qu'une chose et partout:
«

la victoire». Partous les moyens, ceux des pièges, des subterfuges, ceux
«

des mots y compris. Ulysse a été vu comme le

modèle du comportement manipulatif» qui

15

conduit à se plier aux circonstances, à tourner les forces naturelles contre la nature elle-même afin de la dominer; pour le philosophe, il illustre la ruse de la raison. \1 apparaît toujours comme· celui qui combine au mieux la ruse etl'intelligence; G. Audisio2 l'a montré en soulignant qu'Ulysse n'est pas le héros le plus fort de l'armée grecque, mais celui dont la vaillance se renforce de la possession du savoir-faire. La force a besoin d'être aidée.

20

sont reconnues qu'avec modération. Selon Confucius3, « un général vraiment grand n'aime pas la guerre et n'est ni vindicatif ni passionné». La violence guerrière est « chosemauvaise en

cette extrémité qu'après avoir épuisé toutes les autres possibilités) et les vertus militaires ne

Les plus anciens traités militaires consacrent tous une place à la ruse. Dans la tradition de l'anciènn-e ChIne, fa guerre est considérée avec de nombreuses restrictions (on n'en vient à

25

soi», elle doit se trouver contenue dans ses effets - les morts et les ruines - et danssa durée, même si la paix ne peut être acquise qu'à
«

prix d'argent». La Chine, s'estimant1?orteuse de la

plus haute civilisation, tente de raccorder à la ..Querre, et c'est en cette exigence_ que la ruse. trouve son emploi. Les ouvrages techniques et philosophiques, composés par des généraux chinois plusÎeurs siècles avant notre ère, considèrent celle-ci comme le moyen le mieux adapté ....
tracking img