Sujet d'aide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3718 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COURS
 TERMINALE
 L/ES
 
 
 
 
 
 
 
  En
 1973
 commence
 une
 période
 marquée
 par
 de
 nombreuses
 turbulences
 économiques
  comme
 sociales
 
  PB/
 En
 quoi
 les
 mutations
 économiques,
 sociales
 et
 celles
 liées
 au
 travail
 reflètent-­‐elles
  la
 société contemporaine
 et
 le
 monde
 d’aujourd’hui
 ?
  1. Les
 mutations
 économiques
  L’année
 1974
 marque
 une
 coupure
 dans
 l’histoire
 économique
 contemporaine.
 Le
 taux
  de
 croissance
 dans
 les
 pays
 industrialisés
 était
 de
 5%
 ;
 il
 baisse
 à
 2%
 après
 1973.
 
 Une
  période instable
 s’ouvre,
 marquée
 par
 des
 variations
 des
 prix
 des
 matières
 premières
  (énergétiques)
 et
 les
 fluctuations
 monétaires.
  A. Crises
 économiques
 et
 récession
  1)
 Les
 ruptures
 de
 la
 croissance
  Les
 «
 crises
 »
 subies
 depuis
 1973
 n’ont
 pas
 l’ampleur de
 celle
 de
 1929-­‐1933.
 La
  croissance
 se
 ralentie
 dans
 certaines
 périodes
 (1974-­‐1975,
 1982-­‐1983,
 1993
 et
 2002).
 
  La
 baisse
 de
 la
 production
 est
 effective
 mais
 sans
 chute
 brutale.
 D’autre
 part,
 il
 n’y
 a
 pas
  de
 recours
 au
 protectionnisme comme
 lors
 de
 la
 crise
 de
 1929
 car
 la
 période
 est
  marquée
 par
 un
 essor
 sans
 précédent
 du
 commerce
 mondial
 (voir
 thème
 1
 de
  géographie).
 
  Les
 années
 1970
 sont
 marquées
 par
 la
 stagflation
 qui
 correspond
 à
 l’association
 d’une
  forte
 inflation et
 d’une
 forte
 croissance
 du
 chômage.
 La
 récession
 s’installe
 en
 1975
 suite
  à
 l’augmentation
 du
 prix
 du
 baril
 de
 pétrole
 en
 1973
 et
 les
 pays
 de
 l’OCDE
 passe
 de
 10
  millions
 de
 chômeurs
 avant
 1970
 à
 26
 millions
 en
 1980.
 
  Dans les
 années
 1980,
 le
 chômage
 s’amplifie
 avec
 30
 millions
 dans
 les
 pays
 de
 l’OCDE
  qui
 connaissent
 une
 restructuration
 des
 activités
 avec
 l’arrivée
 des
 NPI
 asiatiques.
 C’est
  le
 début
 de
 l’ère
 de
 la
 robotisation
 (dont
 les
 japonais
 passent
 pour
 les meilleurs)
 et
 de
  l’informatisation
 sans
 oublier
 le
 rôle
 accru
 du
 secteur
 bancaire
 (avec
 les
 golden-­‐boys).
 
  D’autre
 part,
 la
 baisse
 du
 taux
 d’inflation,
 favorisée
 par
 la
 chute
 du
 cours
 des
 matières
  premières
 se
 traduit
 par
 une
 stabilisation
 des coûts
 salariaux
 (ce
 qui
 permet
 aux
  entreprises
 de
 se
 moderniser).
 Quant
 aux
 États,
 ils
 doivent
 réduire
 leurs
 dépenses
  budgétaires
 (fort
 taux
 d’intérêt
 d’où
 difficulté
 à
 rembourser
 les
 emprunts).
 
  Dans
 les
 années
 1990,
 le
 chômage
 sévit
 toujours avec
 35
 millions
 de
 chômeurs
 dans
  l’OCDE
 en
 1995.
 La
 déflation
 (très
 faible
 progression
 de
 la
 masse
 monétaire),
 
  ÉCONOMIES
 ET
 SOCIÉTÉS
 DEPUIS
 1973
 
 
 
 
  THÈME
 1
 :
 Le
 monde
 depuis
 1945
 

s’accompagne
 d’un
 
 ralentissement
 de
 la...
tracking img