Summerhill rabelais avait-il raison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1120 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Summerhill : Rabelais avait-il raison ?

La pédagogie libertaire de Summerhill à souvent été critiquée au fils du temps car elle ne serait pas approprié à notre société étant donné que ce type de pédagogie développe l'aspect social de la personnes et non l'aspect intellectuel comme le fait la pédagogie traditionnel. Mais est-ce vraiment la peine de critiquer ce type de pédagogie? Y a-t-il unenseignement meilleur, plus efficace que l'autre ? Nous allons essayer de répondre à ces deux questions en commençant tout d'abord par faire la part du bon et du mal dans l'enseignement de Summerhill avant de nous attaquer à ce qui concerne l'enseignement traditionnel. Et plus particulièrement celui du moyen-âge au vu des réformes de notre enseignement actuel.

La pédagogie de Summerhill étantune pédagogie libertaire, celle-ci s'axe dont sur l'élaboration d'un individus libre d'agir et de penser. C'est comme cela que Neil, le directeur de cette école laisse les élèves faire ce qu'ils désirent. Ils sont donc libre de leurs mouvements sans personnes pour leur dicté quoi faire. Ainsi, ils ont le droit par exemple de fumer si bon leur semble et à l'age qu'ils veulent. Ils y a juste unerègles par rapport à cela que les élèves ont décidé d'un commun accord : La seule chose que l'ont peu fumer sont des cigares. Ce qui contente Neil car, le cigare étant plus cher que la cigarette, cela peut faire renoncer donc les élèves à fumer.

Les élèves ne sont pas non plus obligé de suivre les cours, ils sont libre de décider d'eux-même le moment où ils désireront apprendre. Et même si ilstardent à se décider d'étudier, cela ne compromet en rien leur avenir professionnel même si, il y a des exceptions comme Freer, un ancien étudiant qui quitta Summerhill sans n'avoir jamais suivit aucun cours, faisant de lui un analphabète ou alors, d'autre qui avait un faible niveau scolaire. De plus, on leur donne la possibilité de choisir eux même les leçons qu'ils apprendront et les horaires decours, tout est donc mis en place dans le but qu'ils aillent en cours.

On leur permet également d'aller dormir à leur qu'ils le souhaitent, même si cela peux leur causer un manque de sommeil car ils risquent de ne pas dormir assez en allant dormir trop tard pour se réveiller tôt, ils sont autorisé à se rendre au lit à leur qu'ils trouvent la plus convenable pour eux. Si ils veulent aller dormir àdix-sept heures, ils iront dormir à dix-sept heures. Mais, au contraire, si ils veulent aller se coucher à minuit passer, ils pourront y aller du moment qu'ils ne dérangent pas le sommeil des autres pensionnaires en faisant trop de vacarmes.

En plus de tout cela, dans l'enseignement libertaire de Summerhill, les élèves sont sur le même pieds d'égalité que les professeur ou tout autres adultesvenant à Summerhill. Ainsi, il n'existe pas de hiérarchie et, il n'y a aucune autorité. Enfin, quand nous disont aucune, nous vonlons dire par là qu'il y a un "self-government" (autorité communautaire) au seins de l'établissement. Toute les lois concernant l'école sont donc décidée par les élèves lors des assemblées générale. Cela pourrait paraitre comme une bonne idée, à l’exception que parfois, ilsdécident de règles complètement idiote comme dit plus haut au sujet de fumer ou alors comme aussi, le fait par exemple que le jet de pierre sur certain bâtiment est autoriser.

Mais heureusement, il y a quand même quelque limite à toute cette liberté autorisée par le directeur Neil. Nous en avons déjà citée quelques unes plus haut mais pas le plus importante comme le fait que malgré que l'écoleaccepte très largement la mixité, celle-ci interdit la sexualité (même si Neil, lui ne poserais aucun interdit à ce sujet). Et les raisons sont fondée. L'école a beau être marginal, si on apprenaient dehors qu'on autorisait les relations sexuelle, celle-ci serait immédiatement fermée car, cela serait considéré comme immorale.

Aussi, il y a quelques points sur lesquelles les élèves n'ont...
tracking img