Supplement au voyage de bougainville

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (966 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce texte est une suite au Voyage autour du monde de Bougainville. Après le succès du livre, Diderot rédige une suite sous la forme d'un dialogue entre "A" (supposé avoir lu Bougainville) et "B" (quine l'a pas lu). A l'intérieur de ce dialogue, Diderot fait raconter à son personnage le discours d'adieu que le vieillard tahitien fait à Bougainville. Abordant des questions d'ordre moral etreligieux. Les thèmes abordés dans ce texte sont traditionnels à la réflexion philosophique. La propriété des biens et des femmes, les mœurs, l'organisation sociale, l’ordre naturel… La forme dialoguée permetla contradiction. L'argumentation y est mise en scène à travers la fiction narrative, ce qui permet au débat de ne pas rester trop théorique. On peut ce demander, en quoi ce texte constitue t-il unecritique de la société?
Dès le début, le ton est assez vif notamment par l'apostrophe: « Et toi, chef des brigands » ce qui suggère l'introduction de 2 crimes dans un monde qui les ignorait. Toutd'abord le vol avec le mot "brigands" et l'inégalité avec le mot "chef " Le vieillard compare le civilisé à un brigand. Aussi, Diderot utilise le pronom personnel "nous" qui est l’indice d'une communautéharmonieuse et heureuse et ceci s'oppose au "tu", signe du surgissement du désordre et de la discorde qui fait exploser la communauté originelle. De plus on voit apparaître un rythme binaire car cesdeux pronoms ce suivent tout le temps : tu, nous, tu, nous….
Ensuite Diderot dit: "tout est à tous" (ligne 4) où la répétition des mêmes sons suggère la cohésion de la communauté tahitienne, s'oppose"la distinction du tien et du mien" (ligne 5). Les explorateurs, sont clairement accusés d'y avoir propagé le feu qui va se répandre ("allumer en elles des fureurs" ligne6, "elles sont devenuesfolles" ligne 7, "féroce" ligne 7, "haïr" ligne 8) comme un incident qui consumera tout. Lorsque le vieillard dit: « Nous sommes innocents, nous sommes heureux"(l.2) il veut réellement dire "Nous sommes...
tracking img