Sur arkhe (genesis, kinesis, physis)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1894 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Un concept en philosophie de la Grèce antique, signifiant l’origine, le fondement, le commencement du monde ou le premier principe de toutes les choses, Arkhè devient une question fondamentale de toute la conception physique et même métaphysique, concernant les philosophes depuis Thalès jusqu’à Aristote.
La Recherche d’un principe ou de plusieurs, nous mène à une ère où les mythes se sontterminés. Il s’agit de se préoccuper de fixer, stabiliser la science, et de faire d'elle un système pénétrable au lieu d’un enchaînement circulaire clos à la rationalité humaine. La rationalité une fois mentionnée, nous ne pouvons pas éviter le Logos, qui signifie la parole, le discours ou la langue en la langue grecque, et qui désigne également la rationalité et la mesure. C’est évident que noussommes face à une époque assez développée dans tous les domaines des sciences humaines et des sciences naturelles en utilisant leurs propres instruments, également leur langue propre à ses nouveautés. Pour but d’encadrer le sujet, nous essaierons d’expliquer le principe [arkhè] en décrivant les autres sujets comme la nature [phûsis], la genèse [genesis], le mouvement [kinesis]. Nous traiterons aussil’âme [psyché] qui est très important chez Aristote, en définissant les mouvements mécaniques des vivants.
La plus importante recherche en philosophie grecque, c'est le premier élément [stoikheion] ou les éléments dont dérivent toutes les autres choses et lié à cela, c'est de savoir dans quel processus les deuxièmes sont sorties. Le mot arkhè est utilisé dans son sens technique pour la première foispar Anaximandre. La principale composante des choses sont les substances naturelles comme l’eau ou l’air, mais avec la définition d’Anaximandre de l’apeiron, on a ouvert une nouvelle porte à qui n’est pas absolument sensible, et qui fait une sorte d’abstraction. Pour Anaximandre, l’apeiron qui signifie illimité, indéfini et indéterminé, qui est le principe et l’élément de tout ce qui existe.L’apeiron est inaccessible à la sensibilité mais il doit exister. Il est substantiel par définition, mais en tout cas on a la chance de questionner si l’arkhè qui a la possibilité d’être quelque chose d’autre que les éléments qui dérivent des choses sensibles. Cette tradition sensible a continué à réduire les êtres inaccessibles à des choses sensibles, c’est-à-dire de faire une ontologie via l'homonymie,jusqu’à Empédocle qui va lister et standardiser les quatre éléments; l’air, le feu, l’eau, la terre. Pourtant, cette conception va être considérée comme les phases des autres principes [arkhai], comme les synthèses ou les amalgames.
La genèse [genesis] n’est pas un simple processus biologique. Il s’agit une double référence comme la naissance et le commencement d’exister. Les pré-socratiquess’intéressent beaucoup au changement. Ils discutent comment les éléments différents de l’un à l’autre. Le mouvement [kinesis] est généralement existe chez plusieurs penseurs. Il trouve sa place dans la réalité. Mais pour Aristote, il ne s’agit pas de mouvement hors des choses. D’autre part, la nature [phûsis] a la signification de la genèse; Substance que tout les autres choses dérivent; Uneorganisation et une nature, un principe immanent dans les choses.
Parménide, qui fut le premier à affirmer que la terre est ronde et située au centre de l’univers, dit «l’être est, le non-être n’est pas », en niant tout changement comme l'a fait Empédocle, en plus considérant l’univers comme l’Un. Parménide considère le changement aussi comme une illusion des sensations, c’est-à-dire, quand on parle d’unchangement, on va directement plonger dans le monde de doxa, que l’opinion confuse que l’on se fait sur quelqu’un ou sur un aspect de la réalité, par opposition au vrai chemin d’accès à la vérité. Par contre, Empédocle nous montre qu’il ne s’agit pas d'un avant ou d'un après des éléments. Dorénavant, il s’agit des théories incluant le genesis entre ces éléments, et donc le changement est...
tracking img