Sur la base de la distinction faite par zarka entre modernité et ultra-modernité, pensez ce que pourrait être la liberté ultra moderne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2908 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Td grands courants de la sociologie politique

Sur la base de la distinction faite par Zarka entre modernité et ultra-modernité, pensez ce que pourrait être la liberté ultra moderne

Le découpage de l’Histoire en trois temps (Antiquité, Moyen-âge et Temps modernes) opéré au XVIème siècle nous permet de mettre en avant la victoire d’une conception progressiste du temps, par rapport à laconception immobiliste qui faisait loi au Moyen-âge. Calinescu parlera de « valorisation grâce à la périodisation ». Alors que certains auteurs appréhendaient la modernité comme révolutionnaire, dans le sens où elle aurait constitué une rupture par rapport à la période précédente, d’autres l’analysèrent comme étant catastrophique, dans la mesure où elle aurait induit une perception du temps nonplus dans la continuité mais dans la succession de périodes distinctes et opposées. Ainsi pouvons-nous dire que depuis le XVIème siècle la modernité est pressentie comme une « progression dans la discontinuité », pour reprendre les mots d’Alexis Nouss. Il est en revanche difficile de lui donner une datation exacte. Celle-ci émerge à des périodes différentes suivants les domaines étudiés. Si lamodernité ne peut pas recevoir de définition unique, elle nous offre de multiples aspects que nous pouvons saisir dans des champs divers. Nous nous intéresserons ici plus précisément à la modernité politique et sociale, née au XVIIIème siècle avec l’avènement de la démocratie moderne, où le pouvoir n’est plus garanti par une instance naturelle ou transcendantale. La pensée des Lumières centrée surla notion de l’individu, articulera le discours démocratique et redéfinira le statut de l’individu ainsi que les rapports entre social et politique. La prédominance de la sphère privée sera affirmée. C’est pourquoi avec les Modernes se met en place une représentation nouvelle de la liberté humaine, pour reprendre la pensée d’Hegel et d’Heidegger. Nous pouvons ici également faire référence à De laliberté des Anciens comparée à celle des Modernes, où Benjamin Constant affirme le lien entre liberté individuelle et Modernité. Pour résumer la Modernité est caractérisée par un progrès au niveau de la liberté humaine.
Cependant la barbarie qui a ravagée le XXème siècle et le début du XXIème siècle, avec le totalitarisme ou le terrorisme, pour ne citer que ces deux exemples, sembleremettre en question cette idée de progrès qui paraissait être le propre de la Modernité. L’usure des fonctionnements démocratiques, la désaffection des citoyens à l’égard des systèmes de représentation, l’abandon de l’engagement social…montrent assez bien que l’ère contemporaine apparaît ne plus être à même de porter les idéaux modernes énoncées suite à la Révolution française. C’est en partant decette analyse qu’Yves Charles Zarka énonce sa théorie de la crise de l’ultra-modernité dans son ouvrage Figures du pouvoir. Etude de philosophie politique de Machiavel à Foucault. Il définie cette dernière comme étant constitutive de trois phénomènes, soient « la déconstruction de la réalité juridico-politique de l’Etat-nation », « la désidentification des individus » et « la remise en question ducaractère utopique du travail ». Tout au long de son ouvrage, le philosophe se demandera s’il s’agit d’une « Crise de la modernité » ou d’une « crise dans la modernité ». Une chose demeure certaine en tout cas, dans ce contexte la conception moderne de la liberté semble fortement ébranlée.
Ainsi le dépassement de la forme étatique traditionnelle et les tendances internes des démocratiescontemporaines, sont-ils source d’une remise en question de la liberté individuelle, ou permettent-ils au contraire de développer une nouvelle forme de liberté qui correspondrait mieux à l’individu ultra moderne ?
Si l’esprit et les dérives de l’époque contemporaine fragilisent la liberté entendue au sens des modernes (I), c’est peut être pour faire naitre un nouveau type d’autonomie et...
tracking img