Sur quoi nos esprits s'accordent-ils

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1063 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bien souvent, des conflits perdurent entre diverses personnes. En effet, il existe toujours une personne autour de nous avec laquelle nous n’arrivons à nous entendre, que ce soit sur la meilleure équipe à soutenir, sur le futur président à élire, ou même nos opinions religieuses. De cette manière, depuis toujours, les esprits s’affrontent pour leur principes en les défendant et en essayant de lesrépandre. Cependant, les choses ne sont peut être pas si simple, même si l’homme n’a pas toujours su se mettre d’accord avec son prochain, il existe des faits sur lesquels l’homme a su s‘accorder, en effet, nous pouvons prendre l’exemple des mathématiques, cette matière étant la même dans chaque recoin du monde, c’est une science incontestable. De ce fait, il est important de se demander sur quoinos esprits s’accordent-ils?

Depuis toujours, les conflits règnent entre les hommes, les roi se faisaient la guerre, les hommes se battent sans arrêts avec leur voisins, ainsi, personne ne semble jamais en total accord.
Les hommes vivent des expériences qui sont à la base de leur réactions. Ici, nous comprenons expérience dans son sens le plus courant. En effet, l’expérience acquise par lapratique et l’observation. De ce fait, l’homme se forge ses propres opinions en fonction de son milieu social, son éducation, ses choix, ses relations, et tout autre facteur qui pourrait peser dans sa réflexion. Effectivement, un enfant unique élevé dans une famille aisée n’aura pas le même rapport au monde qu’un enfant grandissant auprès de 5 frères et sœurs dans une banlieue décrépite. On peutdire dès lors que les opinions que les personnes se forgent tout au long de leur vie en sont pour beaucoup dans les désaccord qu’il peut régner entre des tierce personnes. Bien des guerres ont été déclenchées à cause d’opinions contraires, on peut prendre pour exemple les guerres de religion, notamment la persistance des guerres israélo-arabe.
Ainsi, l’homme se voit en conflit permanent à caused’idéaux non partagés, et d’opinions qui ne s’accordent pas aux autres. Cependant, l’expérience pose un second problème.
L’expérience que l’homme se fait du monde englobe bien des degrés dans sa définition. Parmi ceux-ci, elle accepte sa signification métaphysique. En effet, par expérience, on parle aussi de perception. La perception relève avant tout de la manière dont nous interprétons leschoses. Bien que la perception ait été bridée dans notre quotidien par les coutumes de l’homme, ses cultures et ses apprentissages, la perception reste la plus perceptible dans le domaine artistique. En effet, seul l’art arrive à mettre en jeu notre réelle perception des choses, dans son sens le plus subjectif, car la perception est propre à chacun, ce pourquoi les hommes ne peuvent s’accorder, car dansleur être, ils ne s’accordent réellement qu’à leur propre perception.
En conséquent, l’homme se voit originellement dans l’incapacité de s’accorder au point de vue d’autrui. Pourtant, lui-même à mis au point des vérités qui s’accordent à tous.

Outre le fait que « je sais que je ne sais rien », l’homme a su outrepasser cette réalité et fonder un savoir sur lequel aucun homme ne l’a remis enquestion.
L’homme a su établir des domaines dans lesquelles l’universalité de ce domaine est assurée dans le monde entier. Parmi ceux-ci, on peut citer les mathématiques. En effet, ce domaine est universel. Lorsqu’on parle qu’on parle de mathématiques en Angleterre et en France, dès lors, les différences s’estompent, et tout le monde se retrouve au même niveau. Tel un langage universel, lesmathématiques forment un code de langage à eux seuls qui est commun à chaque nation, c’est sur cette même idée que se base la bourse, et notamment les échanges qui se font en une unique monnaie qui est le dollar, car sans cela, personne ne s’accorderait, et tout serait bien plus compliqué.
Ainsi, l’avantage pour l’homme de s’accorder avec ses congénères n’est que plus considérable dans ses...
tracking img