"Sur l'education des enfants" de montaigne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (683 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I/ Un monde « nouveau »

Montaigne remet en cause les connaissances anciennes : pas même les prophètes n'avaient deviné l'existence de l'Amérique. Il a compris que les connaissances sontrelatives.

A) Un monde « enfant »

« Notre monde vient d'en trouver un autre […], toutefois si nouveau et si enfant qu'on lui apprend encore son a, b, c : il n'y a pas 50 ans il nesavait ni lettres, ni poids, ni mesure, ni vêtements, ni céréales, ne vignes. » l.1-6

Métaphore humaine : personnification.
Monde nouveau → jeunesse → inexpérience → fragilité → ENFANT.Énumération négative (ni .. ni ..) → monde ignorant et illettré

« Il était encore tout nu dans le giron de sa mère nourricière et ne vivait que par les moyens qu'elle lui fournissait. » l.6-7
→autosuffisance, relation avec la nature

Indiens : art de vivre qui ne nécessite pas de connaissances intellectuelles.

Montaigne dit que l'Europe déclinera alors que comme un enfant, l'Amériquese développera.

Montaigne réfute la prétendue supériorité des européens et souligne les qualités des indiens.

B) Les qualités intellectuelles et morales

« Ils ne nousdevaient rien en clarté d'esprit naturelle et pertinence. » l.19-20
Montaigne a raconté une entrevue avec des indiens ; il est persuadé de leur lucidité/bon sens/intelligence.

énumération ligne 28

« Mais quant à la dévotion (religieuse), l'observance deslois, la bonté, la libéralité (=générosité), la loyauté, la franchise […]. »

= Supériorité morale.
4

C) Qualités artistiques

« La merveilleuse magnificences des villes de Cuzco et deMexico, et, entre plusieurs choses pareilles, le jardin de ce roi, où tous les arbres, les fruits et toutes les herbes, selon l'ordre de grandeur qu'ils ont en un jardin, étaient excellemment...
tracking img