Surendettement des particuliers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3162 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les amortissements
Introduction :
Activité :
Monsieur WAEL est propriétaire exploitant d’un taxi qu’il a acquis et mis en service le 02-01-2004 au prix de 15 000 D HTVA. Ce véhicule est évalué à :
- 12 000 D en décembre 2004
- 9 000 D en décembre 2005
- 6 000 D en décembre 2006
Q : Que remarquez-vous en observant la valeur du véhicule à la fin de chaque année ?
R :……………………………………………………………………………………………….
Q : A quoi est due cette perte de valeur (ou amoindrissement) ?
R :………………………………………………………………………………………………..
Q : Cette usure, peut-elle être arrêtée ?
R :………………………………………………………………………………………………..
Q : Que doit faire le propriétaire devant cette situation (usure) ? Comment ?
R :………………………………………………………………………………………………..
Q : Cette usure est-elle accompagnée d’un décaissement ?R :………………………………………………………………………………………………..
1) Définition de l’amortissement :
L’amortissement est la constatation comptable obligatoire d’un amortissement de la valeur d’une immobilisation résultant d’une cause irréversible telle que l’usage, le temps ou le progrès technique.
Il est à préciser que :
- l’amortissement doit être constaté à l’inventaire ;
- il doit être constaté même enl’absence de bénéfice (principe de prudence) ;
- ne sont amortissables que les immobilisations inscrites à l’actif du bilan de l’entreprise et soumises à des dépréciations irréversibles.
2) Rôles :
- Rôle comptable : l’étalement d’une charge sur plusieurs exercices
- Rôle financier : moyen de financement des immobilisations : autofinancement
- Rôle économique : maintien dela capacité de production de l’entreprise
3) Nature :
L’amortissement est une charge non décaissable
4) Systèmes d’amortissement :
Il existe plusieurs systèmes d’amortissement :
- Amortissement constant (linéaire)
- Amortissement dégressif
- Amortissement accéléré
- Amortissement réel
5) Méthodes de calcul de l’amortissement
a) Terminologie :
Quelquestermes sont d’usage courant en matière d’amortissement :
• Valeur d’origine :
C’est le coût réel d’acquisition du bien amortissable.
|Coût d’acquisition = Prix d’achat HTVA + Frais accessoires d’achat (charges directes ou indirectes liées à l’acquisition) HTVA |

Sont ainsi inclus dans le coût d’acquisition :

- Le prix d’achat après déduction de toutes les réductions àcaractère commercial ;
- Les droits et taxes supportés et non récupérables ;
- Les frais directs liés à l’acquisition tels que les commissions et frais d’actes ;
- Et tous autres frais supportés pour mettre l’immobilisation en l’état et dans l’endroit où elle se trouve, c'est-à-dire en état de marche en vue de l’utilisation prévue.

N.B. : La TVA sur les voitures de tourismesest non récupérables et entre par conséquent dans le coût d’acquisition.
• Base d’amortissement :
La base d’amortissement d’une immobilisation est constituée par son coût réel d’acquisition diminué de sa valeur résiduelle probable.
• Annuité d’amortissement :
C’est le montant de l’amortissement pratiqué annuellement en fin d’exercice comptable.
• Taux d’amortissement :C’est le taux qui, appliquée à la valeur d’origine, détermine le montant de l’annuité.
• Valeur comptable nette :
C’est la différence, à une date donnée, entre la valeur d’origine et la somme des annuités d’amortissement pratiquées à cette date.

[pic]
b) Plan d’amortissement :
Le calcul de l’amortissement consiste à repartir l’usure du bien sur sa durée probabled’utilisation dans un tableau prévisionnel appelé « tableau d’amortissement », de sorte que sa soit nulle à la fin de la dite durée.
6) Méthodes d’amortissement :
a) Amortissement linéaire ou constant :
• Principe :
Ce mode suppose que l’amortissement soit régulièrement réparti sur la durée de vie du bien. En conséquence, chaque amortissement annuel ou annuité...
tracking img