Surfwear

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3196 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Novembre 2009

LE MARCHE DU SURFWEAR

SOMMAIRE

L’analyse externe
Introduction

I) L’analyse des concurrents

1- Identification des concurrents
2- Analyse des concurrents directs
et indirects
3- Analyse de l’intensité concurrentielle
d’un marché

II) L’analyse de l’environnement
1- Environnement démographique
2- Environnement économique
3-Environnement écologique et
technologique
4- Environnement socioculturel

III) L’analyse du marché

IV) L’analyse des clients et des autres
publics
1- les clients et autres influences
2- la distribution
Introduction

Les surfeurs ; un terme que les journalistes de magasines spécialisés ont toujours eu tendance à caractériser et homogénéiser comme de jeunes marginaux et socialementdéviants. Pourtant, le codage social initial de la pratique du surf en France, plus précisément à Biarritz, a pourtant été réalisé au sein d’une élite aux ressources sociales et culturelles élevées (même s’il est vrai qu’en Australie le surf représentait plutôt des jeunes en quête de liberté, de voyage et de découverte).

C’est à la fin des années 1960, à Torquay en Australie, qu’un jeune surfeurau nom de Alan Green est victime d’un petit accident à cause d’un matériel inadéquat, notamment d’un short très inconfortable et qui gêne les mouvements. Il réfléchit donc à la pratique de son sport qui est alors en pleine expansion et, afin de pallier ce handicap, va décider de fabriquer une combinaison de baignade spécialement adaptée à ce sport : le wet suit. Le succès est immédiat, et, afinde pouvoir distribuer ce short, il va créer sa propre marque : Quiksilver vient de naître et va être à l’origine d’une nouvelle mode : le surf wear.
On peut relever trois types de produits symboliques : les produits de prestige (marques de luxe), les produits d’amour propre, et les produits d’identité. Il semblerait que le surfwear soit avant tout de type identitaire.

Le surf compteaujourd’hui une vingtaine de millions d ‘adeptes dans le monde et son industrie a commencé a se développé à partir de la fin des années 1970 pour suivre le succès de la marque Quiksilver. Après avoir mis sur le marché des produits techniques directement liés à la pratique de ce sport (combinaisons, planches…), les marques de surf se sont lancées dans les vêtements, chaussures et accessoires, empiétant ainsisur le marché du prêt-à-porter. Ces marques sont aujourd’hui convoitées par les surfeurs, mais aussi par les non pratiquants.
Le marché du surfwear est composé de multinationales (Billabong, Rip Curl, Gotcha…) mais aussi de marques locale (Hoalen, HappyBoardDay, Lastage…). Il y a également de nombreux projets de nouvelles marques (comme Ethik Mind, BaradozSurf…) mais aussi des marques seulementdistribuées sur Internet (Ocean Peper).


Le marché du surfwear est donc un marché en pleine croissance (environ 7% par an depuis 4 ans) où la concurrence est de plus en plus importante. Il couvre différents univers ; c’est le concept de l’outdoor : l’univers blanc pour les sports de neige, l’univers bleu pour les sports nautiques, l’univers brun pour les sports de montagne pratiqués l’été,l’univers vert pour les sports de plein air et d’eau douce, et l’univers gris pour les sports urbains.

Nous allons donc, à travers l’étude externe de ce marché très dynamique, analyser les environnements, les publics et les concurrents dans ce monde qu’est le surfwear.

I) L’analyse des concurrents

Identification des concurrents

Le marché du textile est très porteur, mais estégalement soumis à une concurrence très forte.
Cependant, concernant la mode surf, une marque ressort parmi les autres : Quiksilver. En effet c’est la marque leader mondial sur ce marché aux côtés de ses concurrents comme Rip Curl, O’neill, Oxbow ou bien Billabong.

Fondée en 1969, à Torquay en Australie, la société Quiksilver est née de l'ambition de deux surfers, Alan Green et John Law....
tracking img