Surréalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (672 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Surréalisme, né après la première Guerre Mondiale,il a été choisi en hommage à Apollinaire. Celui-ci venait en effet de mourir (1918) et avait signé peu auparavant avec Les Mamelles de Tirésias un« drame surréaliste ». C'est dans son premier Manifeste que Breton en propose la définition : Surréalisme, n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soitpar écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique oumorale.Il est caractérisé par son opposition à toutes conventions sociales, logiques et morales. C'est un mouvement qui prime le rêve, l'instinct, le désir et la révolte. Autant littéraire qu'artistique,il provient du Dadaïsme. Certains artistes importants du Surréalisme proviennent de ce premier courant, par exemple: Max Ernst, Man Ray et Hans Arp. Tout comme le Dadaïsme, le Surréalisme est marquépar ses écrivains. En 1924, André Breton écrit le "Manifeste du Surréalisme". Il était surtout désireux de garder la pureté originale du mouvement, malgré le fait que les artistes n'auront qued'étroits liens tout au long de l'existence de celui-ci. La cohésion du groupe a surtout été marquée par les nombreuses expositions à Paris. Malgré cette visibilité mondiale importante au sein des expositionsparisiennes, la deuxième Guerre Mondiale amène les artistes à New York, où le mouvement fait quelques adeptes. De retour après la guerre en 1945, le groupe fait quelques expositions mais se dissouequelques années plus tard en 1959. Il faut comprendre que les liens entre les surréalistes ont toujours été étroits depuis 1929 et ne tenaient qu'à un fil. C'est à partir de cette année là que chacuntentait de s'affirmer indépendamment du groupe, venant à l'encontre du but premier d'André Breton. Profondément marqué enfin par la personnalité d'André Breton, le surréalisme est indissociable...