Surrealisme et film

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1463 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Elaboration de l'exposé sur le cinéma surréaliste.

Le surréalisme explore des nouvelles techniques de création, qui laissent le champ libre à l'inconscient. Influencé par Freud et la psychanalyse, les surréalistes essayent de retracer et de représenter le fonctionnement réel de la pensée, pour cela ils font appel à l'automatisme, à l'onirique et au spirituel. La déformation continuelle de laperception du monde est l'essence de leur travail.
On constatera que le surréalisme se fait remarquer dans divers domaines artistiques, tels la littérature, l'art (peinture, sculpture, photographie) et une nouvelle technique apparue il y a quelques années, le cinéma.
Ici se pose alors la question: Qu'est ce que le cinéma surréaliste et quel en sont les limites?

Les surréalistes se sonttoujours intéressés au cinéma, mais comment un film peut-il montrer le fonctionnement réel de la pensée, changer la vie, transformer le monde et montrer les limites de l'homme?
Il est certain que l’automatisme ne trouvera pas une grande place dans la création du film surréaliste. Un film n'a rien d'automatique, parlons plutôt d'esthétique surréaliste.

« Le cinéma surréaliste serait donc un paradoxe,et d'autant plus le cinéma, par sa nature de rêve éveillé, peut donner l'illusion d'être surréaliste dans son essence.»[1]

On peut alors se demander quel impact le film surréaliste a sur les spectateurs et savoir s’il se suffit à lui même.
Il n'est pas certain que le but des surréalistes soit réalisable au cinéma. Le cinéma obéit à des lois de vraisemblance et bienséance ce qui ne va pas depaire avec les piliers du surréalisme.
Ce mouvement qui met en scène le thème principal du rêve, se retrouve au bout de ces limites au cinéma. Le film surréaliste se croit homologue au rêve, dépassant tout rêve réel, en concentration d'irrationnel. Le rêve orchestré ne sera jamais à l'égal du songe vécu.
Le film fait ainsi dire plus précisément figure de distraction ou de divertissement, ce quine le différencie donc pas dans ce cas, du cinéma traditionnel.
Le cinéma surréaliste n'a donc pas d'impact sur la vie des spectateurs , il le captive pour un temps, lui montrant un autre univers sans le bouleverser, ni le motiver à changer le monde. Le film aura servi de véhicule des désirs et comme les films traditionnels, le spectateur retombe rapidement dans le quotidien. Le film surréalisteest alors juste un substitut.

« Sartre disait que l'objet surréaliste fait vaciller un instant l'ordre du monde en dévoilant ses contradictions. Mais il n'effectue qu'une destruction symbolique et son effet déréalisant débouche sur une essentielle inefficacité. »[2]

Le film surréaliste accomplie une destruction analogue du réel, se sert de contradictions, procurant un vertige. Les imagesutilisées font fonction d’images symboliques. Lorsque les rideaux du cinéma se referment et la lumière s'allume, le réel du spectateur reste intact.
Tout ce que le spectateur aura vécu pendant la séance, restera dans l'imaginaire. L'authenticité du cinéma surréaliste est alors mise en cause.
Le comparant à l'écriture automatique, on peut en conséquence se poser la question si les films sont desvéritables récits de rêves ou des délires simulés.
La création d'un film hors du contrôle de la raison semble impossible. Le cinéma par définition n'est pas un art de spontanéité, ni d'improvisation. L'homme derrière la caméra sera condamné à ne pas pouvoir se détacher des déroulement et structure fixés de la réalisation d’un film.
Luis Bunuel lui abandonne dans son film l'idée d'automatisme, ainsisa conception du cinéma surréaliste est compromise à évoquer non pas une conception esthétique mais une révolution morale et sociale.
Il n'est donc pas impensable d'imaginer une création surréaliste d'un type plus particulier, un surréalisme du second degré.
De toutes les réalisations de ce mouvement, il est important de dire que le cinéma est bien l'art le moins approprié au surréalisme....
tracking img