Surveillance et bon marche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le rôle de l’Etat pour la bonne marche des SFD :
Depuis 1998, le secteur de la micro finance a connu une évolution spectaculaire. Le nombre d’institution de micro finance ne cesse d’augmenter d’année en année.
C’est dans ce cadre là que l’Etat Malien et ses bailleurs de fonds sont conscients que les meilleures manières de lutter contre la pauvreté, les systèmes financiers décentralisés (SFD)font partis de ses manières.
Pour mieux structurer les micro finances l’Etat a permis les cadres institutionnels de la micro finance. Le cadre a pour mission de créer :

1. Surveillance et promotion de la micro finance :
Au Mali, la Cellule d’Appui et de Suivi des Systèmes Financiers Décentralisés (CAS/SFD), créée en
1999, était chargée de la supervision des IMF et du suivi de l’applicationde la réglementation, de recevoir des rapports financiers et de l’assistance au développement du secteur.
La CAS/SFD assurait une double mission celle de régulation et celle d’appui et de promotion du secteur. Compte tenu de l’incompatibilité de cette double mission, la cellule a été déchargée en 2006 de la fonction de promotion pour prendre la dénomination de cellule de contrôle et desurveillance des SFD (CCS/SFD) la Cellule de Contrôle et de Surveillance des Systèmes Financiers Décentralisés
(CCS/SFD) La CCS/SFD a été créée par la loi N°06-002 du 6 janvier 2006. A ce titre, elle est chargée de :
o assurer l’instruction des dossiers de demande d’agrément, de reconnaissance et signature de la convention ;
o assurer le contrôle et la surveillance des Systèmes FinanciersDécentralisés ;
o procéder à la collecte, au traitement et à la diffusion des données statistiques;
o proposer des sanctions contre les Systèmes Financiers Décentralisés et veiller à leur mise en oeuvre.
2. Le Centre de Promotion et d’Appui aux Systèmes Financiers
Décentralisés (CPA/SFD) :
Crée par la loi N°06-001 du 06 janvier 2006, le CPA/SFD a pour mission de promouvoiret d’appuyer la micro finance dans toutes ses composantes. A ce titre il est chargé de :
o contribuer à l’élaboration et à la mise en oeuvre des éléments de la politique de promotion et de développement de la micro finance ;
o contribuer à la création d’un environnement favorable à l’émergence et au développement des réseaux des Systèmes Financiers Décentralisés ;
o entreprendre etappuyer des programmes et toutes initiatives de création et de renforcement des Systèmes Financiers Décentralisés ;
o coordonner et harmoniser les actions des différents intervenants du secteur de la micro finance ;
o contribuer à l’amélioration des relations entre les banques et les Systèmes Financiers
Décentralisés ;
o contribuer à la formation et à l’information despopulations cibles.
3. Groupe consultatif national pour la micro finance :
Le Groupe consultatif national pour la micro finance (GCNM) a été créé 1998 en vue de renforcer la concertation entre les SFD, les bailleurs de fonds et les autorités de tutelle. Il a pour missions l’orientation, le pilotage et le suivi du développement de la micro finance. Jusqu’à maintenant, le GCNM n’a pas joué sonrôle comme prévu et le Gouvernement souhaite l’activer.
4. Association professionnelle des institutions de micro finance :
L’APIM/Mali, créée en 1999, a pour objectifs la promotion du développement, de la croissance et de la pérennité de ses membres qui sont actuellement au nombre de l’APIM Mali, bien que fortement dépendante du financement des bailleurs, joue un rôle essentiel :représentation auprès de l’État, collecte de données, mise en place d’une centrale de risques, formation de base. Cependant sa trop grande dépendance des subventions ne lui permet pas de remplir correctement toutes ses missions.
Pour toutes ces raisons, l’Association doit être renforcée et reconnue comme interlocuteur valable au Mali. Malgré les subventions dont elle a bénéficié, elle tarde à prendre des...
tracking img