Surveiller et punir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2137 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SURVEILLER ET PUNIR

I- l’auteur

Michel Foucault (1926-1984), philosophe français incontournable, reçu à l’Ecole Normale Supérieure en 1946, puis agrégé de philosophie en 1951, fut tour à tour enseignant à l’Université de Lille, Clermont Ferrand, Tunis ou Berkeley. Directeur du département de philosophie à l’Université expérimentale de Vincennes, il sera ensuite élu au collège de France en1970, où il enseignera jusqu’à la fin de sa vie. Personnage engagé et militant, il est connu pour ses prises de positions et ses critiques des institutions. Sa philosophie, souvent associée au mouvement structuraliste, s’intéresse aux relations de pouvoir sous toutes ses formes, qui s’exercent sur les gens. Ses thèmes sont la folie, la médecine, la prison, la sexualité, l’éthique ou encore lessciences de l’homme. Ses ouvrages s’inscrivent toujours dans un champ historique fort.

II- LE CONTEXTE

« Surveiller et punir » paru en 1975 a été écrit à un moment où l’actualité carcérale était très intense : nombreuses révoltes dans les prisons notamment la sanglante révolte d’Attica qui fit 40 morts, mais aussi des tentatives d’évasion de prisonniers se soldant parfois par une exécution, sansparler des événements de mai 1968. D’ailleurs, sur le plan législatif, alors qu’il n’existait pour principales peines que celles de l’amende et de la prison, c’est aussi l’époque où le législateur engagea un mouvement d’humanisation et de mise en place de peines de substitution à la prison. L’ouvrage correspond aussi à une période de fort militantisme de l’auteur. Ainsi il créa en 1970 le GIP :groupement d’information sur les prisons, qui par la réalisation d’enquêtes sur les conditions de vie dans les prisons, permettait aux prisonniers de s’exprimer en narrant leur quotidien, mais surtout de faire prendre conscience à l’opinion publique des conditions terribles de détention. Le GIP sera déterminant dans l’écriture de l’ouvrage.

III- L’OUVRAGE

Dans « surveiller et punir », M.Foucault retrace l’histoire du châtiment – du supplice à la prison- il nous montre combien cette évolution n’est pas due à une humanisation des peines mais à un changement dans le mode d’exercice du pouvoir. Car dans la peine, il est question de la manière dont l’individu (le corps) est investi par les rapports de pouvoir. Ce que M. Foucault appellera la microphysique du pouvoir. La peine n’est alorsavant tout qu’un élément de tactique politique, et la transformation des méthodes punitives au cours du temps n’est en réalité qu’une transformation des techniques de pouvoir sur les individus.

L’ouvrage démarre par un constat historique : la disparition des supplices. D’abord par la disparition de la cérémonie punitive (phase d’application de la peine) qui devient une procédure cachée de tous.Ensuite une peine qui n’est plus une souffrance physique infligée au corps du condamné (supplice) mais une souffrance morale infligée à l’âme (privation de liberté). Alors évolution des mœurs ? Pas vraiment, mais mise en place d’une nouvelle technique de pouvoir : le pouvoir disciplinaire et mise en œuvre par ses institutions : les institutions disciplinaires. L’auteur nous trace alors cetteévolution qui aboutit à la naissance de la prison, institution inefficace et inutile.
Tout commence par le supplice, peine si terrible et atroce, pourtant justifiée en ce qu’elle avait pour fonction, par la cérémonie publique qui l’accompagnait, d’attester de la vérité du crime commis (rappel de sentence publique, exécution à l’endroit du crime). Mais elle avait aussi pour objectif de montrer aupeuple toute la supériorité du pouvoir souverain lorsqu’on bafoue la loi qu’il a édictée, espérant ainsi dissuader et contrôler par la peur.
Seulement, le paysage économique et politique change : la monarchie disparaît au profit d’une montée en puissance de la bourgeoisie. Corrélativement la démographie augmente, le commerce se développe et les technologies progressent. S’instaure un nouveau...
tracking img