Svt infarctus du myocarde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX
L’infarctus du myocarde atteint souvent les personnes exposées aux facteurs environnementaux suivants :
• Le tabac dont le tabagisme passif
• L’âge : plus de 65 ansen moyenne
• Le sexe : majoritairement des hommes de plus de 55 ans mais aussi des hommes plus jeunes et quelques femmes à ménopause précoce
• Le diabète
• L’hypertension artérielle
• Lasédentarité (manque d’activité physique)
• Le surpoids, l’obésité
• Le stress
• Une hypercholestérolémie: excès de cholestérol dû à un régime alimentaire riches en matières grasses. Une accumulationimportante de cholestérol peut entraîner une athérosclérose c'est-à-dire un épaississement et un durcissement des parois des artères.
• Une embolie coronaire : migration d’un caillot de sang forméailleurs. Ce caillot de sang va bloquer brusquement une artère souvent déjà rétrécie par une athérosclérose.
LES FACTEURS GENETIQUES
Les personnes atteintes peuvent également avoir des prédispositionsgénétiques c'est-à-dire une configuration génétique d’un organisme qui le rend vulnérable à un problème de santé, l’environnement et les relations de l’organisme avec celui-ci ayant également une influenceplus ou moins importante sur l’apparition ou non du problème.
• Des mutations sur des gènes codant pour des protéines spécifiquement exprimées dans le pancréas prédisposeraient pour un diabète detype 2. Le diabète faisant partie des facteurs environnementaux, ces mutations prédisposeraient à un infarctus du myocarde.
• Des mutations situées sur 3 gènes adjacents du chromosome 6 engendraient uneaugmentation significative du risque d’infarctus du myocarde. 2 de ces gènes codent pour des enzymes (comme la lipo-oxygénase) jouant un rôle dans le métabolisme du cholestérol mais dont le rôle dansl’infarctus n’est pas clairement reconnu.
• Une mutation sur le chromosome 9 qui, pour le porteur homozygote de cette mutation, augmente de 60% le risque d’infarctus du myocarde.
Des études...
tracking img