Svt premiere s

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3065 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 2:
La morphogénèse végétale et l’établissement du phénotype (5 semaines)

1. La diversité morphologique des végétaux

Introduction
Pour distinguer les différentes espèces végétales, les botanistes étudient leurs caractéristiques morphologiques, c’est-à-dire la forme des différents organes.
Ces différentes morphologies sont déterminées par un certain nombre de facteurs.

 1.1 Des allures différentes chez les végétaux

Activité 1: A partir des photographies de la page 87, établir un tableau comparatif des parties aériennes de six plantes : taille, présence d’une tige, d’un tronc, de ramifications.

Espèces Taille Présence d’une tige Présence d’un tronc Ramification
Crocus 10 cm 1 Non Non
Lamier 30 cm 1 Non Non
Azalée 1 à 2 m Plusieurs Non A la baseNoisetier 1 à 3 m Plusieurs Non A la base
Pin 15 à 20 m 1 Oui Sur le tronc
Chêne 25 à 45 m 1 Oui Sur le tronc

Définir les caractéristiques des différents ports
Le port herbacé : tige souple et feuillée verticale, ne dépassant pas les 50 cm
Le port buissonnant : tige rigide, ramifiée dès la base, ne dépassant pas les 5 m
Le port rampant : tige souple et feuillée horizontale
Le portarborescent : tige rigide non ramifiée sur quelques mètres et présentant ensuite de nombreuses branches


Activité 1 : Croquis légendé d’une plante herbacée


Les végétaux sont souvent constitués de la même organisation générale, des mêmes organes mais ont des allures, des silhouettes différentes.
Les végétaux ont des ports différents.

1.2 Le déterminisme génétique du port des végétauxAcquis: Une mutation de l’un de ces gènes entraîne une modification du plan d’organisation.

Objectif : Montrer que, chez les végétaux, certaines mutations vont modifier le port d’un végétal.
Problématique : Le port du végétal est-il sous contrôle du génotype ?

Activité: Mutations et morphologie du maïs (pages 88 et 89)
Analyse du document 1a:
Les photographies montrent l’influence desmutations d’un gène de développement sur la morphologie de l’appareil aérien du maïs. Ces mutations entraînent un changement sur :
• la position des feuilles par rapport à l’axe de la tige (tombantes, dressées, horizontales),
• la forme des feuilles
• la position des fleurs
• la longueur des entrenœuds qui modifie la longueur totale du plant de mais ainsi que son nombre de feuilles.
• Laquantité de lignine (substances végétales qui fournit la cohésion, la résistance mécanique et la rigidité des tissus ligneux. La lignine est principalement intercellulaires 25% bois sec)



Conséquences de ces mutations:
Les 3 variétés de maïs ont des ports différents. C’est un gène de développement qui est responsable des ports du végétal.
Le mais M1 (plus trapu) va mieux résister àla verse (se coucher avec le vent).Il fabrique plus de feuilles donc plus de chlorophylle donc plus de glucides et protéine, ses grains plus remplis que NM
Le mais M2 à plus de prise au vent donc il est plus fragile, plus sensible à la sécheresse car les plants sont moins denses. Il est plus à conseiller dans une région peu ventée. Il a besoin d’un ensoleillement important car il possède moins defeuilles donc photosynthèse moins importante sur une durée donnée.
Analyse du document 1b:
Les deux photographies montrent l’influence d’une mutation d’un gène situé sur le chromosome 5.
Cette mutation entraîne un changement sur :
• un chevelu racinaire (radicelles+poils absorbants) plus important dans la variété mutée
• une augmentation du diamètre des racines dans la variété mutée
• unraccourcissement de la taille des racines axiales dans la variété mutée
• des racines d’ancrage plus développées dans la variété mutée.



Conséquences de ces mutations:
Le phénotype B muté résistera plus à la verse des plants car il possède un meilleur ancrage au sol. Il peut aussi de par son abondant chevelu racinaire puiser plus d’éléments nutritifs que A.
Par contre ses racines ne...
tracking img