Sweet sixteen

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 janvier 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
Interview

Je vais interviewer Naomi Shiba sur une « religion » qui, depuis peu, revient petit à petit une mode : le bouddhisme.

Tout d'abord, en quoi consiste le bouddhisme ?
Le bouddhismeest une sagesse, un mode de vie qui est fondé sur des pratiques concrètes et des enseignements donnés pas bouddha, le prince Sakyamuny.

Depuis quand t’intéresses-tu au bouddhisme ?
Je connais lebouddhisme depuis mes 24 ans. Je l'ai pratiqué durant 3 années et ensuite j'ai arrêté. Et aujourd'hui, j'ai à nouveau repris depuis 5 ans.

Comment as-tu découvert le bouddhisme ?
Mesgrands-parents paternels étaient bouddhistes. Je ne portais pas un intérêt à ça mais j'étais impressionnée du zen et du calme de ma grand-mère.

Est-ce pour cela que tu as choisi le bouddhisme ?
Oui, carcela correspond à mes racines et à mes convictions personnelles. C'est la pratique spirituelle qui répond le plus à mes besoins du quotidien.

À quelle fréquence le pratiques-tu ?
Tout le temps. Onle pratique au quotidien. C'est intégré dans notre manière de vivre.
Ma pratique est celle du zen, de la pleine conscience. Par exemple je médite beaucoup.

Cela te sert dans ta vie de tous lesjours alors ?
Évidemment. C'est pour cette raison que je le pratique.

Est-ce que tu suis cette philosophie au pied de la lettre ?
Non. Car c'est impossible. En fait, c'est un chemin où l'onavance petit à petit.

Désires-tu un jour consacré ta vie entière à cela ?
Non mais cela doit être consacré à ma vie.

Crois-tu en tout ce que dit Bouddha ?
Oui, entièrement.



Même à laréincarnation ?
Bouddha n'a jamais réellement parlé de réincarnation. Cette croyance existait bien avant les enseignements qu'il a donnés.

Qu'est ce que cela t'as apporté ?
Et bien, à vraidire, énormément de choses.
J’ai appris à mieux exprimer mes relations, à être plus calme, à mieux communiquer avec un langage plus correct, à écouter avec le cœur. J'ai pu me réconcilier avec mes...