Symposium sirh marrakech

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et développement
des Ressources Humaines

Le 1er Symposium International des Ressources Humaines de Marrakech (SIRH) a été co-organisé, sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par deux cabinets internationaux spécialisés en GRH, en l'occurrence, INITIALES RH et GROUPE LIAISONS.
Le SIRH a été inauguré parmessieurs le Premier Ministre, et le Secrétaire d'Etat auprès du Premier Ministre, chargé de la poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, lesquels ont souligné le rôle des NTIC dans le développement économique et social en général, et dans le développement des ressources humaines en particulier. Ils ont mis l'accent sur l'importance de l'organisation du SIRH au Maroc. Eneffet, selon eux, dans un contexte de globalisation, il s'agit d'une opportunité pour les entreprises marocaines pour tirer profit des expériences internationales en vue de promouvoir la GRH, notamment au moyen des NTIC.
Ce symposium a été articulé sur trois conférences plénières déclinées en plusieurs ateliers thématiques.
Une exposition a eu lieu en marge des conférences thématiques pourpermettre à des sociétés internationales spécialisées en RH et NTIC de présenter leurs produits.

1er jour :

Conférence plénière: Portée des TIC actuellement et dans le futur sur le plan économique, technologique et social.

L’évolution sera aperçue sur les technologies plus que sur le plan économique et social.
Sur le plan technologique: la technologie des communications occupera une placeprépondérante. En effet, dans un contexte de globalisation, les réseaux de communication seront de plus en plus entendus et développés pour répondre aux exigences de la rapidité d’accès et l’échange de l’information.
Sur le plan économique : les progrès techniques et scientifiques dans l’industrie des biens d’équipement et biens de consommation ne sont plus rapides et spéctaculaires, lesgrandes innovations dans les transports automobiles et ferroviaires, dans l’aéronautique, dans l’énergie étant largement réalisées. De plus les besoins auxquels elles répondent sont satisfaits, la production de masse se tourne désormais vers la qualité dans l’industrie, et vers l’économie de l’immatériel.
Cependant, d’après certains indicateurs relatifs aux NTIC dans certains pays développés, on estimeque le monde n’est pas encore entré dans l’ère de la nouvelle économie : en France par exemple, 3% seulement travaillent dans les NTIC pour une production représentant 5% du PIB. Au USA, cette population représente 4 à 4,5% avec une production qui avoisine les 6 à 7% du PIB.
Les mêmes produits qui existent depuis plus d’un siècle sont consommés actuellement. Il faudrait attendre 30 à 40 ansencore pour voir les nouvelles technologies se placer au cœur des plans stratégiques des entreprises.
Par ailleurs, on estime que s’il n’existe pas de corrélation entre performance (sur le plan de gestion et d'organisation au moyen des NTIC) et rentabilité (augmentation de la productivité), l’organisation de travail ne sera pas en mesure de générer une augmentation la profitabilité. Pour créer unespase favorable à l’augementation de la productivité et la profitablité, une condition cine qua none est de se réorganiser et de s’informatiser, et que les deux actions soient réalisées simultanément.
Sur le plan social: le dernier siècle c’est le capital (machine) qui était le plus cher et le plus rentable. Aujourd’hui, avec la revalorisation du travail (capital humain), et la reconsidérationde l’homme comme élément moteur de tout développement, le pouvoir d’achat a été multiplié par sept, et on s'attend à ce qu'il s'accroît davantage avec l'intégration de plus en plus de notre société à l'économie du savoir et de l'immatériel
D’autre part, on a mis l’accent sur le rôle que doit jouer la fonction GRH dans ce nouveau contexte. En effet, en raison de l’évolution rapide des nouvelles...
tracking img