Syndicalisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES ORIGINES DU SYNDICALISME DANS LE PUY DE DÔME

Malgré l'industrialisation tardive du Puy-de-Dôme, le mouvement syndical s'organise et se développe localement selon des modalités et à un rythme proches de ceux du mouvement national. Ses fondements idéologiques sont identiques et son recrutement comparable. Tout au plus, luttes et poussée syndicale marquent le pas dans le département à partirde 1904.
Ce sont les ouvriers qualifiés d'industries à fortes traditions artisanales qui inaugurent le mouvement à Clermont-Ferrand et à Thiers. Le syndicalisme prend ensuite de l'ampleur et se diversifie avec l'essor des bassins miniers qui emploient de gros contingents d'ouvriers-paysans à Saint-Eloy, Brassac et Messeix.
Les typographes clermontois se constituent en société mutuelle dès1872, en chambre syndicale à partir de 1881, qui proposent formations réseaux de services, prône un réformisme prudent.
Les 30 000 professionnelles de la coutellerie de Thiers, qui travaillent à domicile ou en petits ateliers, commencent à se syndiquer vers 1883-1887. Mais jusque dans les années 1920-1925, où les adhésions à la CGT se multiplient, syndicats, chambres syndicales et Bourse du Travail(1901) rencontrent des discontinuités. Les émouleurs, organisés, nombreux et pugnaces, font figure d'exception et de modèle.
Les salariés des houillères, réunis en chambres syndicales et Fédération des mineurs du Centre, confortent activement et puissamment le mouvement syndical.
En effet les femmes et les hommes qui se sont engagés dans le syndicalisme, au risque de leur carrière, de leurliberté, et parfois de leur vie, ont légué aux Puydômois comme à tous les Français de précieuses valeurs communes. Au chacun pour soi et au corporatisme, à l'isolement et au morcèlement, à la passivité et au fatalisme, aux conflits d'origines, de cultures, de philosophies et de religion, à l'ignorance, ils ont opposé ces règles d'or : s'unir, s'organiser, lutter, négocier, partager, apprendre.
Lesyndicalisme de Michelin
Dans les décennies qui suivent la Libération, une suite de conflits entre patronats et syndicalistes jalonne le lent passage de Michelin à des relations sociales modernes au sein de l'entreprise
Dès 1906, Michelin a mis en place un système paternaliste de gestion du personnel, associant des avantages salariaux liés à la discipline et à la productivité individuelle avec uncontrôle social étendu à toute leur existence, personnel et familiale.
Entre les deux guerres mondiales la "Maison" a associé ce système à une répression qu'ont seulement contrecarrée les progrès de la CGT à l'époque du Front populaire.
Après 1945 la nouvelle législation des comités d'entreprise commence à mettre en question le principe d'autorité patronale absolue. Michelin, qui devient unemultinationale d'envergure planétaire, s'engage dans une longue résistance, en déployant des stratégies antisyndicales accompagnées d'une intense propagande interne.
Mais en janvier 1947, La direction Michelin a refusé de doubler la collecte faite par le personnel en faveur des vieux travailleurs de l'usine et a décidé de distribuer des primes exceptionnelles seulement à une partie des salariés(20%). Ces décisions, jugées injustes et exacerbées par de dures conditions de travail, provoquent un mouvement spontané que va encadrer Robert Marchalier.
Dès le 8 janvier 1947, l'usine est occupée tandis que des rencontres entre le préfet et les représentants de la CGT et de la direction ont lieu. Le pouvoir désigne un médiateur qui, le 14 janvier impose le versement d'une prime calculée sur desbases associant la présence, l'ancienneté et le mérite. En outre, la direction s'engage à respecter les "décisions de la commission paritaire du 12 juin concernant la classification des ingénieurs et cadres".
Le 24 novembre 1947, le mouvement national de grèbe touche Clermont-Ferrand. Le 25 novembre, la grève, fondée sur un cahier de revendications salariales commence : 10400 employés de la...
tracking img