Syndicat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1493 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
 


 

S’investir dans la Vie de la Cité


 
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 






ô 
 
 


 

S’investir dans la Vie de la Cité
Introduction :
• Qu’est ce que la Cité?
Aujourd’hui, le terme “Cité” désigne une communauté civique qui rassemble des citoyens. Ces citoyens participent à la vie politique et sociale. Le régime politique decette communauté est généralement la démocratie (par exemple, la République Francaise). Chaque habitant joue un rôle important : il a des droits et des devoirs.

• Pourquoi s’investir dans la Cité?
D’un point de vu collectif, il est important de s’investir dans la Cité car les citoyens sont les principaux acteurs de la vie politique et sociale. S’investir, c’est rendre service à la collectivité.D’un point de vu personnel, s’engager, c’est agir concrètement. En offrant un peu de son temps et de ses competences. C’est aussi un moyen de rencontrer des personnes d’horizons divers. Cela permet notamment d’acquérir de nouvelles experiences et de développer de nouvelles competences.

• Comment s’investir?
Il existe différents moyens pour participer à la vie de la Cité : un citoyen françaispossède par exemple le droit de vote, le droit d’éligibilité, il peut s’engager dans un parti politique, adhérer à un syndicat, ou participer à une association…

Nous allons nous interresser à un moyen d’action collectif de participation : le syndicalisme, par le biais d’un exemple, la CGT.

Comment s’engager dans la vie de la Cité grâce à un syndicat et qu’est ce que la CGT?

[I] Les syndicats• Qu’est ce qu’un syndicat?
Un syndicat est une association de personnes dont le but est de défendre les droits et les intérêts sociaux, économiques et professionnels de ses adhérents. En France, les syndicats se distinguent des partis politiques, bien que des liens puissent exister entre eux, car leur but n’est pas de gouverner mais d’améliorer les conditions de travail. La liberté syndicale aété reconnue en France en 1884 (Loi Waldeck-Rousseau). Le droit d’adhérer à un syndicat et de défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale a été ensuite réaffirmé dans le préambule de la constitution de 1946. Le financement des syndicats est assuré par les cotisations versées par les adhérents du syndicat. Ces cotisations étant d’un montant peu élevé, leur budget est donc limité. Parailleurs, les salariés peuvent déduire de leurs revenus les cotisations syndicales et ainsi ne pas être imposés sur ces sommes. Bien qu’il existe des particularités, les syndicats sont généralement organisés de la manière suivante : A leur tête, une personne, souvent appelée secrétaire général, élue par les instances du syndicat. Au nivau national, des organes délibérants sont chargés de définirles grandes orientations du syndicat et d’assister le secrétaire general. Au niveau local, il existent des fédérations (départementales ou régionales) La section syndicale (présente dans les entreprises) constitue la cellule de base du syndicat.

• Les différents syndicats
Il existe différents syndicats : Syndicat professionnel où l’on distingue les syndicats ouvriers (défense de l'intérêt dessalariés), les syndicats patronaux et les syndicats des professions libérales (dont les syndicats agricoles). Syndicat étudiant et lycéen. Syndicat de copropriétaires (gestion d’un copropriété). Syndicat communal (sous forme associative) pour l’interet general au sein d’une commune.

-

Syndicat intercommunal (moyens communaux : gestion des eaux, des ordures ménagères, des transports en...
tracking img