Synthèse sur le personnage de rastignac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 8 (1775 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 21 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Synthèse :

Évolution du personnage de Rastignac :

Eugène de Rastignac est un personnage romanesque d'Honoré de Balzac dont les aventures débutent dans le Père Goriot et dont l'évolution se poursuivra dans un bon nombres de romans de la Comédie Humaine. Dans le Père Goriot, il peut être considéré comme le personnage éponyme de l'histoire car ce roman nous conte la déchéance physique deGoriot ainsi que l'élévation de Rastignac dans la société.
Rastignac est un jeune étudiant de 21 ans qui monte à Paris pour faire ses études de droit, car Paris était considéré a l'époque comme un symbole de réussite : «Un jeune homme, venu des environs d'Angoulême à Paris pour y faire son droit» p. 30. Il est issu d'une famille noble : «Sa tournure, ses manières, sa pose habituelle dénotaient lefils d'une famille noble, où l'éducation première n'avait comporté que des traditions de bons goûts» p. 36-37. Cependant sa famille reste des aristocrates pauvres : «La nombreuse famille se soumettait aux plus dures privations afin de lui envoyer douze cents francs par an» p. 30-31.
Ayant peu de revenus, il s'installe a la pension Vauquer, une pension bourgeoise miteuse au loyer très peu cher.Rastignac semble être quelque peu négligé : «Ordinairement, il portait une vielle redingote, un mauvais gilet, la méchante cravate noire, flétrie, mal nouée de l'étudiant, un pantalon à l'avenant et des bottes ressemelées» p. 37. On pourrait penser qu'il est influencé par la pension : «Aussi le spectacle désolant que présentait l'intérieur de cette maison, se répétait-il dans le costume de seshabitués, également délabrés» p.32.
Rastignac arrive donc à Paris, très ambitieux : «se préparent une belle destinée en calculant déjà la portée de leurs études, et, les adaptant par avance au mouvement futur de la société, pour être les premiers a la pressurer» p. 31. Et vient également avec en poche, une lettre écrit par sa tante, Mme de Marsillac, et destiné a la vicomtesse de Beauséant, unelointaine parente du jeune homme. Elle pense qu'elle pourra aider Eugène a réussir dans la société parisienne : «Après avoir secoué les branches de l'arbre généalogique, la vielle dame estima que, de toute les personne qui pouvait servir son neveu parmi la gent égoïste des parents riches, madame la vicomtesse de Beauséant serait la moins récalcitrante» p. 58. Mme de Beauséant lui répond donc par uneinvitation au bal chez elle le lendemain. Grâce a ce bal, Rastignac se montre dans la haute société et se sent pousser des ailes : «En se montrant dans cette société, la plus exclusive de toutes, il avait conquis le droit d'aller partout» p. 60. Il rencontre Anastasie de Restaud, une des filles du Père Goriot et se fait inviter chez elle. Cependant Rastignac est naïf et n'imagine pas que Mme deRestaud ne l'ai inviter que parce qu'elle l'avait vu chez la vicomtesse de Beauséant : «Heureusement donc, le naïf étudiant tomba sur le marquis de Montriveau» p.61. Il se voit déjà ouvrir toutes les portes : «Être jeune, avoir soif du monde, avoir faim d'une femme, et voir s'ouvrir pour soi deux maisons!» p. 61.
Rastignac se rend compte que le monde n'est pas beau et que Paris n'est pas ce qu'ilpensait : «Votre Paris est donc un bourbier» p.77. Cependant Eugène ne désespere pas et continu de voir sa vie pleine de succés : «Ils ne calculent alors ni les obstacles ni les dangers, ils voient en tout le succés» p. 85. Il se rend donc chez Mme de Restaud et voit le Père Goriot en sortir par la porte des domestiques, il s'emploie donc a sympathiser avec le Maréchal de Restaud afin de revoir lacomtesse et de découvrir la vérité sur ses relations avec le Goriot. Cependant il fait une erreur en parlant a la comtesse du pere goriot, qui lui vaudra de n'avoir plus aucune chance avec Anastasie de Restaud : «Le visage de Mme de Restaud était sec, froid, et ses yeux devenus indifférents fuyaient ceux du malencontreux étudiant» p. 96. Il ne sera pas long a découvrir le secret qui lie ces deux...
tracking img