Synthese bts image du corp

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’image du corps se définie par la représentation de soi et de son anatomie dans son intégralité. Cependant depuis des siècles, l’être humain semble refuser le reflet de sa propre corpulence. En effet, l’homme a tendance à refuser son identité ou l’état de son corps dans sont état brut. Depuis toujours, et encore plus aujourd’hui, le reflet de l’homme est d’une grande importance dans notresociété. En effet, l’homme est souvent soucieux de l’image que celui-ci peut refléter ou laisser paraître aux autres, à travers un vêtement, une attitude ou encore de part son physique.
L’idée générale, de l’image du corps est devenue pour l’être humain une sorte de manipulation, un moyen de se transformer, d’être estimer, reconnu ou encore, pour assouvir le besoin d’appartenir à un groupe. 
Pourquoil’homme souhaite-il à tout prix à changer l’image de son corps? C’est ce que nous allons essayer de comprendre. Pour cela, nous allons nous pencher sur le constat qu’on fait au préalable nos différents auteurs sur la théorie suivante : Quelle est l’origine de cette dénaturation ? Quels en sont les fonctionnements et les conséquences de cette modification de soi-même ?

L’image du corps peut-êtrevue différemment selon les personnes. En effet, les auteurs que nous avons étudiés pour notre étude, nous explique clairement, que si l’être humain apporte autant de changement dans sont apparence, ou dans son paraître. France Borel, dans son essai « le vêtement incarnée » publié en 1992, est le premier auteur à nous faire part de son avis sur le fait, que si l’être humain réagis de cette façonface à tout ses changements, c’est parce que la société de consommation d’aujourd’hui, nous pousse à vouloir à tout prix, rejetter ou modifier son corps. Dans le même style, au sein de l’article de presse n°952, publié en Janvier 2007 dans le magasine « Science et Vie », nous apprend, que l’être humain rejette son corps, mais néanmoins, il se sert de ces vêtements comme une deuxième peau afin decacher ce qui pourrais déplaire à la société. Cette réaction protectrice, que l’homme met en place, Marguerite Duras, nous en parle et nous le démontre dans son récit « la vie matérielle » publié en 1987 par les éditions P.O.L, puisqu’elle déclare que « ce changement est fait volontairement par l’être humain, mais pour de mauvaise raison, car ils le font pour obtenir le respect de la société et parpolitesse ». Ces trois auteurs, que nous venons d’étudier ne sont pas des auteurs de la même époque, puisque nous pouvons voir que les dates des différentes publications sont assez hétérogène. Cependant, les idées ne sont pas forcément en contradiction, comme on aurait pu l’imaginer, au contraire. Une idée les lie. En effet, ils se rejoignent un a un pour nous dire que si l’être humaineffectue ces changement, c ‘est pour être, entre autre, « respecter et reconnue » de la société mais alors, reste a savoir et comprendre pourquoi l’homme souhaite absolument changer son apparence plutôt que de rester telle que la nature l’a décider au départ ?
Dès notre naissance, chaque être humain est classé selon différent critères : taille, poids, couleur de cheveux, origine ethnique… mais noussomme également identifié au sein de notre entourage proche/familial (parents, frères et sœurs…). France Borel, déclare dans sont essai, que « dés la naissance nous somme déjà catalogué ». En effet, selon lui, nous somme marqué dès le départ, par notre classe sociale. Chaque personne joue plus ou moins en grandissant avec son identité et les « faux semblant ». C’est pour cela que l’homme se sertou utilise différent moyen de faire pour procéder à sa transformation. Selon aussi son degré de motivation. En revanche, une autre partie souhaite rester dans l’authenticité. Il peut arriver que l’homme porte un uniforme pour un travail ou dans un cadre sportif. Il en résulte, qu’il y en a pour qui cela ne posera pas de problème, puis d’autre qui auront un sentiment de « dégrader leur propre...
tracking img