Synthese des textes sur la connaissance.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les textes de Nietzche et Russel sont construits de manière proche, il y a la « thèse » suivie d’exemples précis puis du développement.
Le premiertexte dit qu’un Homme est asservi pas ses habitudes, pour cela il donne deux exemples sur la religion et la monogamie. Pour lui beaucoup d’individus suiventune voie tracée, car « c’est comme cela » sans réflexion raisonnée. Ensuite les individus trouvent des explications en faveur de leur situation, ce quifait qu’ils restent ancrés et ne cherchent pas à changer. Il conclut avec son opinion sur l’accoutumance, en effet elle est dépourvue de raison et dejugement et elle est déterminée par la croyance.
Le second texte de Russel traite de la valeur de la philosophie, elle est incertaine et c’est cela qui la rendcomplexe. Une personne qui ne philosophe, ou du moins ne réfléchit pas, suit une existence non choisie, elle suit ses croyances par habitudes ou seshabitudes par croyance. Cette personne choisit la facilité d’un monde évident et ne veut pas changer d’idée, de vie. Un philosophe se pose des questions surtout, même sur les choses les plus simples et évidentes sans chercher un savoir absolu.
Pour Merleau-Ponty, dans le troisième texte, le philosophe remet enquestion même ce qui paraît évident de prime abord et se révèle finalement complexe. Certains Individus s’opposent a la philosophie car ils ne veulentpas que les habitudes et les croyances changent. C’est la un rôle de la philosophie que de chercher à éclaircir les choses et le monde, poser des questions.
tracking img